Bientôt un panthéon du Faso en mémoire des Burkinabè qui ont marqué l’histoire

C’est un engagement pris par le président du Faso lors de son adresse à la nation le 11 décembre 2019. Des réflexions sont menées en concertation avec les forces vives de la nation en vue d’une bonne appropriation du concept de Panthéon. Un atelier se tient à cet effet, ces 5 et 6 octobre 2021 à Ouagadougou. 

La suite après cette publicité

Un Panthéon, monument consacré à la mémoire des personnes illustres. Le projet est porté par le ministère en charge de la culture. Il sera le lieu désormais dédié « aux artisans des œuvres pionnières fondatrices de la communauté, et  aux acteurs des hauts faits constitutifs de la mémoire vive ».

Dr Elise Thiombiano, ministre de la culture

« Le Burkina Faso regorge de figures mythiques et légendaires qui forcent un respect sur le plan national par leurs œuvres et qui ont, de ce fait, acquis une renommée internationale », a laissé entendre la ministre de la culture, Dr Elise Thiombiano.

Il s’agira, explique-t-elle, « de cristalliser à la fois, en ce lieu, une vocation historique, culturelle, pédagogique, éducative, spirituelle, politique et géostratégique internationale ». 

Ce premier contact est une étape fondamentale dans le processus. Il veut mobiliser tous les acteurs en vue de requérir un consensus national autour du projet et de la notion même du panthéon afin de finaliser les référentiels qui encadreront sa création, son fonctionnement et les modalités de désignation des personnalités à panthéoniser.

Le comité mis en place se chargera de recueillir les contributions et de réaliser un rapport qui sera porté à l’appréciation des membres du gouvernement en conseil de ministres pour validation.

Vue des participants

« Nous devons retenir en mémoire, ces femmes et ces hommes qui ont participé à faire du Burkina Faso ce qu’il est aujourd’hui. C’est pour ça qu’il est très important que la notion de panthéon puisse être partagée par toutes les forces vives. Il s’agit donc pour eux de s’entendre sur cette mission de panthéonisation et que tout le monde soit au même degré, au même niveau d’information pour savoir quels sont les critères de panthéonisation », dit la ministre.

Les travaux devront démarrer avant la fin du quinquennat. Quant au lieu et à la mobilisation des finances, ils seront définis au cours du processus.

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page