Transfert des ressources aux collectivités : Les acteurs du bassin de Ouagadougou en concertation

La 5ième édition des journées de concertation entre le ministère de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales (MENAPLN) et les communes du bassin de Ouagadougou se tient du 8 au 9 novembre 2021 dans la même ville. « Implication et engagement des communautés dans la gestion des compétences transférées : enjeux, défis et perspective », c’est sous ce thème que se tiennent ces travaux qui réunissent les maires et les partenaires techniques et financiers. 

La suite après cette publicité

Le gouverneur de la région du Centre, Issa Ouédraogo, représentant le ministre en charge de l’éducation nationale, a rappelé aux participants que l’objectif de ces échanges est de permettre aux communes de renforcer la participation communautaire dans la gestion des transferts en éducation à travers la mise à disposition d’informations fiables sur l’exécution et le suivi des compétences et des ressources transférées.

À cet effet, il a salué le thème retenu cette année, qui, selon lui, est important et évocateur. « Ce thème nous interpelle sur la nécessité de promouvoir la veille citoyenne et un développement participatif à la base en vue de réussir la mise en œuvre du transfert des compétences et des ressources aux collectivités territoriales », a-t-il laissé entendre.

Revenant sur la situation des établissements scolaires fermés, Issa Ouédraogo a déploré la fermeture  de 2682 établissements contre 2244 au 28 mai 2021. Ces chiffres relèvent  d’un bilan dressé à la date du 25 octobre 2021. « Cela représente environ 12% de l’effectif total des établissements scolaires de notre pays« , a-t-il noté.

Le gouverneur de la région du Centre a fait remarquer que la présente édition se tient dans un contexte marqué par une crise sécuritaire persistante voire grandissante qui touche 8 régions sur les 13 que compte le pays. «  D’une à deux régions touchées par ce phénomène en 2016-2017, nous sommes en octobre 2021, à 8 régions sur 13 touchées avec son corolaire de désolation que nous connaissons tous », a-t-il ajouté.

Le 4ième adjoint au maire de Ouagadougou, Martine Kaboré, s’est dit honorer que la ville de Ouagadougou ait été choisie pour abriter cette rencontre de concertation entre le MENAPLN et les collectivités territoriales. « Les collectivités territoriales, en tant qu’acteurs de développement économique et social à la base, ont un rôle important à jouer dans la mobilisation des communautés pour l’édification d’un système éducatif en phase avec les réalités socio-économiques et culturelles de notre pays », a-t-elle justifié.

En somme, durant ces deux jours, les réflexions vont porter sur plusieurs sous-thèmes dont on peut citer, le bilan du transfert des compétences et des ressources au titre de l’année 2021, la gestion des cantines scolaires, la problématique de la sécurisation des domaines scolaires, mais également l’éducation en situation d’urgence, la question de l’enseignement privé et la prise en compte des enfants hors école.

Aminata Catherine SANOU (stagiaire)

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page