BBDA : Les Directeurs régionaux et provinciaux de la culture mis à contribution pour se rapprocher des créateurs

publicite

Le Bureau Burkinabè du droit d’auteur (BBDA) a tenu ce mercredi 10 novembre 2021 à Ouagadougou un atelier de formation au profit des Directeurs Régionaux (DR) et des Directeurs Provinciaux (DP) de la culture, des arts et du tourisme. Cette formation vise à outiller les participants sur la gestion collective du droit d’auteur et faire d’eux des relais du BBDA sur l’ensemble du territoire national.

La suite après cette publicité

Le BBDA est l’un des services les moins déconcentrés à l’échelle du pays. Outre la Direction Générale basée à Ouagadougou et la direction régionale de Bobo Dioulasso, cette structure ne dispose que de quelques antennes à Koudougou, Tenkodogo et à Dédougou. Trop peu pour être proches de ces milliers de membres répartis sur l’ensemble du territoire national.

C’est donc consciente de cette faible représentativité que la structure veut mettre à contribution les directeurs régionaux et provinciaux de la culture, des arts et du tourisme pour se rapprocher plus de ses membres.

« La question du droit d’auteur est une question complexe et le BBDA en tant que structure chargée de cette question rencontre parfois des difficultés avec certains acteurs qui sont dans plusieurs localités au niveau du pays. Et les DR et DP sont des relais qui peuvent donner la bonne information aux acteurs sur l’ensemble du territoire national », foi du Directeur Général du BBDA Samuel Garané.

Une vue des Directeurs régionaux et provinciaux du Ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme

Cet atelier de formation a pour objectif donc de permettre aux DR et au DP de la culture, des arts et du tourisme de mieux appréhender la gestion collective de droit d’auteur et mieux représenter le BBDA dans les 13 régions et dans les 45 provinces.

Au cours de la formation, plusieurs sujets seront abordés. Il s’agit notamment des conditions d’adhésion, la déclaration des œuvres, le mécanisme de gestion du fonds de promotion culturelle, Le mécanisme de perception des redevances de droits d’auteur, le mécanisme de répartition des droits et certaines préoccupations liées à la gestion du droit d’auteur au profit des acteurs qui sont dans les zones reculées.

La veille, le mardi 09 novembre, les mêmes acteurs avaient participé à un atelier d’échange organisé conjointement par le BBDA et le Fonds de Développement Culturel et Touristique (FDCT), question de renforcer leurs collaborations sur le terrain.

Maxime KABORE

Burkina 24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page