Burkina Faso : Le Ministère de la famille et l’ONG SOS Villages d’Enfants célèbrent le droit de l’enfant

Le Ministère de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire en collaboration avec l’organisation non Gouvernementale SOS Villages d’Enfants Burkina Faso, a commémoré le 32e anniversaire de l’adoption de la convention relative aux droits de l’enfant ce samedi 20 novembre 2021 à Ouagadougou. 

La suite après cette publicité

Le 20 novembre 1989, l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies (ONU) a adopté la convention relative aux droits de l’enfant qui mettait l’accent sur 4 principes majeurs que sont : la non-discrimination, l’intérêt supérieur de l’enfant ; le droit à la vie, à la survie et au développement ; le respect de l’opinion de l’enfant.

Chaque 20 novembre est célébré le droit de l’enfant à travers le monde. Le Burkina Faso n’est pas en marge de cette célébration portée par le ministère en charge de la famille et les organisations partenaires engagées pour la cause de la personne défavorisée dont les enfants constituent la franche la plus représentative.

La célébration du 32è anniversaire de l’adoption de la convention relative aux droits de l’enfant est une occasion de réflexion sur la situation de l’enfant. « C’est une occasion pour mieux comprendre les difficultés que connaissent les enfants dans la société et suscitent des initiatives appropriées pour leurs résolutions », a indiqué Djénéba Ouédraogo, conseillère technique, représentante de la ministre de la famille lors de la cérémonie.

Djeneba Ouédrago ,représentant du ministre de la femme

L’ONG SOS Villages d’Enfants, présente au Burkina Faso depuis 1993, est engagée dans la protection et la défense des droits de l’enfant. « Au Burkina Faso, c’est au total 25 concessions familiales qui accueillent régulièrement et prennent en charge chaque année plus de 200 enfants », a fait savoir Somé Sâïrbèterfa dit Maurice, le directeur national de SOS Villages d’Enfants Burkina Faso.

Entre autres, le service éducatif, médical, SOS Villages d’enfants est engagée dans une réponse humanitaire dans le centre-nord à travers « un appui à plus de 600 enfants en situation de déplacés internes du fait de l’insécurité ». Ces efforts sont reconnus et félicités par le ministère.

Somé Sâïrbèterfa dit Maurice, Directeur national de SOS Villages d’Enfants Burkina Faso

Malgré ces efforts, les difficultés liées au droit de l’enfant sont exacerbées par la situation sécuritaire et cela interpelle le monde, selon les acteurs de la protection de l’enfant. « Protéger l’enfant et veiller aux respects de ses droits s’imposent comme un devoir pour que nos enfants s’épanouissent et grandissent afin de contribuer plus tard au développement de la nation », a laissé entendre le président de SOS Villages d’Enfants Burkina Faso.

La cérémonie commémorative du 32e anniversaire de l’adoption de la convention relative aux droits de l’enfant a eu lieu au siège social de SOS Villages d’Enfants Burkina Faso sis à la zone industrielle de Kossodo. Plusieurs enfants issus de différents centres d’accueil pour enfants ont communié avec le ministère de la femme et ses partenaires.

Akim KY

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page