« Journée de la mère terre » : Le réseau Slow Food prône la biodiversité alimentaire

Le réseau Slow Food Burkina Faso célèbrera la 12e édition de « Terra Madre Day » en langue italienne qui veut dire « Journée de la mère terre », le 10 décembre 2021. Terra Madré Day représente une mondialisation positive et donne une voix à ceux qui refusent de se rendre à une approche industrielle de l’agriculture et à la standardisation des cultures alimentaires.

La suite après cette publicité

Terra Madré qui veut dire mère terre est un événement mondial biennal du réseau international Slow Food (une association internationale éco gastronomique non lucrative fondée en 1989 pour réagir contre les idées de « fastfood » et de « fast life », son siège est à Bra en Italie) qui rassemble des milliers de membres actifs de la production alimentaire et de la chaine de distribution pour une agriculture, une pêche et une production alimentaire « bonne, propre et juste ».

« Terra Madre day est décrétée depuis 2009 par le réseau Slow Food pour offrir un temps dans l’année à chacun et chacune de nous de prendre un moment de reconnaissance à la terre mais aussi de réflexion pour nous questionner sur nos agissements quotidiens pour prendre soin de cette mère nourricière chère à nous tous », a souligné Koalga Jean-Marie, coordinateur national du réseau Food Burkina Faso.

Koalga Jean-Marie

Pour le réseau Slow Food, cette journée célébrée à travers le monde est une interpellation et une invite à rendre hommage à la mère terre. Selon Koalga Jean-Marie, l’objectif est d’interpeller chaque personne, chaque communauté à revisiter son alimentation, et de reconnaitre la valeur de la diversité des produits des terroirs.

Au Burkina Faso, Terra Madre Day est célébré par tout le réseau national du 1er au 10 décembre aux communautés locales et structures du réseau que sont : les écoles avec jardins Slow Food, les restaurants Slow Food, les sentinelles Slow Food, les groupes de transformation de produits locaux Slow Food, etc.

Plusieurs activités sont organisées à savoir, des séances de cours didactiques dans les jardins solaires, des séances de dégustation de mets et produits locaux, des expositions de produits locaux, des visites de communautés de producteurs avec variétés locales en disparition, des cadres d’échanges sur le thème « Retour aux sources : alimentation et communauté ».

« La valeur à cette journée et aux petits producteurs renforcera la conscience des populations sur la préservation de la biodiversité alimentaire locale avec des choix et comportements alimentaires conséquents qui valorisent nos communautés et préservent la terre pour les générations actuelles et futures », a indiqué Koalga Jean-Marie.

Akim KY

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page