Exploitations agro-sylvo-pastorales, halieutiques et fauniques : Un atelier pour susciter l’adhésion des acteurs à l’enregistrement

L’atelier national d’information et de sensibilisation sur l’enregistrement des exploitations Agro-sylvo-pastorales, halieutiques et fauniques s’est ouvert ce mercredi 15 décembre 2021, à Ouagadougou. Organisé par les Chambres d’Agriculture (CA), ce cadre entend informer les différents acteurs sur l’importance de l’enregistrement des exploitations mais aussi susciter leur adhésion et leur collaboration pour sa mise en œuvre effective. 

La suite après cette publicité

Les Chambres d’Agriculture (CA) sont composées de la Chambre Nationale d’Agriculture (CNA) et des Chambres Régionales d’Agriculture (CRA). Dans l’optique de permettre une forte adhésion des différents acteurs au processus d’enregistrement des exploitations, ces chambres ont conjointement initié, ce mercredi 15 décembre 2021, un atelier d’information et de sensibilisation des acteurs concernés.

L’objectif est, pour Moussa Koné, président de CNA, d’informer les acteurs sur l’enregistrement des exploitations Agro-sylvo-pastorales, halieutiques et Fauniques en vue de susciter une forte adhésion. « Il est très important d’être enregistré et recevoir sa carte professionnelle afin de bénéficier des différents accompagnements et subventions des partenaires financiers. C’est un processus qui est engagé depuis, donc nous voulons en plus d’informer les différents acteurs expliquer son bienfondé pour susciter une adhésion massive des acteurs agro-sylvo-pastoral, halieutique et faunique », a-t-il dit.

Pour l’atteinte de cet objectif, la session sera animée par des personnes « ressources » et regroupera les représentants des structures impliquées dans le mécanisme. Il s’agit, selon le président du CNA, de présenter, entre autres, les dispositions de la loi portant l’orientation agro-sylvo-pastorale, halieutique et faunique au Burkina, de présenter le processus d’enregistrement, de communiquer sur les avantages liés à l’enregistrement, de  présenter le rôle  et les responsabilités des différents acteurs, mais aussi de recueillir des suggestions pour l’amélioration de la loi.

Le président de l’assemblée permanente des CA du Mali Sanoussi Bouya Sylla, invité d’honneur à la cérémonie a quant à lui souhaité des échanges fructueuses pour l’avenir du secteur agro-sylvo-pastorale, halieutique et faunique dans la sous-région ouest africaine.

La présente cérémonie a été placée sous la présidence du Gouverneur de la région du centre Sibiri de Issa Ouédraogo. Il a pour sa part souhaité que, de ces échanges, naissent des textes pour faciliter les décisions de l’Etat et des partenaires financiers. « Votre  participation à cet atelier témoigne de l’importance que vous portez pour ces secteurs. J’en doute point des efforts usés par les Chambres de l’agriculture pour l’atteinte des objectifs », a-t-il souhaité.

Moussa Koné

En rappel, ces secteurs concernés participent à hauteur de 40% à la formation du PIB et 86% de la population tire son revenu dans le secteur agricole. Il faut aussi ajouter que cet atelier précède l’adoption de la loi n°070-2015/CNT du 22 octobre 2015 portant loi d’orientation agro-sylvo-pastorale, halieutique et faunique au Burkina Faso.

Abdoul Gani BARRY

Burkina24 

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page