Ouaga : Le maire Armand Béouindé dans les locaux de la CRS et des sapeurs-pompiers

Le maire de Ouagadougou a visité le Groupement de la Compagnie Républicaine de Sécurité (GCRS) ce mercredi 15 décembre 2021 à Ouagadougou. Il a poursuivi cette visite dans l’après-midi à la Brigade Nationale des Sapeurs-Pompiers (BNSP), afin de rendre hommage à ces Hommes qui travaillent pour la quiétude de la ville.

La suite après cette publicité

Après sa visite à la Gendarmerie nationale et à la  police nationale le mardi 14 décembre 2021, Armand Boudiné a, ce mercredi 15 décembre 2021, visité  le Groupement de Compagnie Républicaine de Sécurité (GCRS) et la Brigade Nationale des Sapeurs-Pompiers (BNSP).

Selon le maire de la ville, Armand Beouindé, cette visite s’inscrit dans la dynamique des visites de courtoisie en fin d’année que la mairie fait à tous les autorités et partenaires de la ville de Ouagadougou.

Armand Béouindé a échangé avec les chefs de la CRS et présenté ses vœux de fin d’année.

« Nous nous trouvons ici un peu chez nous au Camp de la CRS où nous sommes venus rendre hommage à des hommes et à des femmes qui grâce à eux la ville de Ouagadougou connaît la quiétude. Grâce à leur engagement le Burkina Faso reste debout malgré le défi sécuritaire que nous connaissons. Il était tout à fait normal que nous puissions venir leur traduire toute la reconnaissance des citoyens de la ville de Ouagadougou et leur apporter notre soutien », a-t-il affirmé.

Le Commandant de la Compagnie Républicaine de Sécurité (CRS) de Ouaga, le Commissaire principal de police Ag Abdoulaye Elouan Jagui a laissé entendre que c’est un « grand honneur » pour le groupement d’accueillir le maire, venu essentiellement pour les encourager et les féliciter dans l’exécution de leurs missions sur l’ensemble de la commune et du territoire national.

Le Commandant de la Compagnie Républicaine de Sécurité (CRS) de Ouaga, le Commissaire principal de police Ag Abdoulaye Elouan Jagui remercie le maire Armand Beouindé pour sa visite et son soutien.

« Nous avons également bénéficié de beaucoup d’appuis de la part de la mairie. Ce n’est pas à négliger. La visite du maire ce matin vient nous booster car vous savez que nous sommes en train de lutter depuis un certain temps face à cette situation de terrorisme », a-t-il déclaré.

A l’issue de cette visite à la GCRS, le maire et son équipe se sont rendus à Brigade Nationale des Sapeurs-Pompiers (BNSP), toujours dans le but de les encourager et leur rendre hommage.

Satisfait de la visite du maire, le Lieutenant-colonel Naon Daba, directeur des opérations de la BNSP, au nom du commandant absent, a affirmé que le maire les a tout le temps accompagné et cette visite est la preuve qu’il n’a pas oublié les sapeurs-pompiers.

Armand Béouindé a également échangé avec les éléments de la BNSP et leur a remis une enveloppe financière.

Il a prodigué des conseils aux usagers de la route au plan de la gestion des secours d’urgence et aussi en matière de lutte contre l’incendie.

« Il ressort souvent que les fêtes de fin d’année généralement sont des périodes assez particulières et nous pensons que ce n’est pas exclusivement une situation qui amène les populations à être beaucoup plus en mouvement ou autre chose, mais c’est toujours les conseils que nous prodiguons de respecter les codes de la routes, éviter l’abus de consommation d’alcool de se reposer lorsqu’on est fatigué et qu’on doit prendre la route et d’être surtout indulgent sur les voies que ce soit en urbain ou en péri urbain », a-t-il lancé.

Le Lieutenant-colonel Naon Daba, directeur des opérations de la BNSP a invité la population à l’indulgence sur les voies et au respect de tous les personnels qui entrent dans le dispositif de sécurisation des personnes.

Le lieutenant-colonel a aussi invité à respecter tous les personnels qui entrent dans le dispositif de sécurisation des personnes et toutes ces personnes qui sont là pour les aider. Il s’agit des volontaires adjoints de sécurité, les policiers au niveau des ronds-points et les sapeurs-pompiers qui lorsqu’ils doivent intervenir de leur laisser le passage.

« Nous avons l’habitude de le dire, ça n’arrive pas qu’aux autres. Aujourd’hui c’est quelqu’un que nous voulons secourir, demain ça peut être vous. Si vous ne laissez pas le passage, vous faites perdre du temps pour aller secourir quelqu’un », a-t-il conclu.

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page