Guinée : Dadis Camara se dit prêt à répondre devant la justice

Guinée – En provenance de Dakar au Sénégal, l’ex-chef d’Etat guinéen, le capitaine Moussa Dadis Camara est de retour dans son pays la Guinée depuis le mercredi 22 décembre 2022 après une dizaine d’années d’exil. Malgré son long moment d’absence, son image et son nom sont rattachés au massacre du 28 septembre 2009 au stade de Conakry, la Capitale guinéenne, qui a enregistré plusieurs personnes tuées et des femmes violées par des militaires. Dans cette affaire dans laquelle il est accusé, il se dit prêt à répondre aux juges de son pays.

La suite après cette publicité

« Je suis prêt à me mettre à la disposition de la justice afin que plus jamais ce genre d’événement ne vienne endeuiller la Guinée », a déclaré le Capitaine Moussa Dadis Camara à son arrivée à Conakry. Selon lui cette démarche est indispensable « pour la mémoire des victimes de ces douloureux événements, pour le respect des institutions de la République et pour la vérité de l’histoire ».

Le rôle de l’ex-chef de la junte militaire guinéenne dans le massacre du stade de Conakry le 28 septembre 2009 reste au cœur des interrogations.

Les faits : Le 28 septembre 2009, alors que Moussa Dadis Camara était chef de la junte au pouvoir en Guinée, des militaires avaient fait irruption dans le grand stade de Conakry pour réprimer une manifestation contre sa candidature à l’élection présidentielle. Le bilan est lourd, environ 160 sont tuées et 109 femmes violées. Moussa Dadis Camara a été mis en examen dans cette affaire en juillet 2015.

Dans un communiqué Me Alpha Amadou DS Bah, vice-président de l’Organisation guinéenne de défense des droits de l’homme et du citoyen (OGDH) a souhaité que « le retour de Moussa Dadis Camara obligera les autorités guinéennes à enfin tenir leurs engagements et à ouvrir le procès dans les plus brefs délais, un procès emblématique tant attendu par les victimes. »

L’arrivée de Moussa Dadis Camara précède celle de l’ancien Président de la Transition Sékouba Konaté, arrivé le samedi 18 Décembre dernier par la route en provenance de Bamako au Mali.

Les nouvelles autorités guinéennes ont indiqué dans un communiqué diffusé début décembre qu’elles autorisaient des visites des deux anciens dirigeants de la junte au pouvoir entre fin 2008 et fin 2010 tout en précisant ne pas agir en vue d’entraver les procédures judiciaires en cours.

Le capitaine Moussa Dadis Camara devrait rencontrer le colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition, dans les prochains jours.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : RFI

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page