12e congrès ordinaire du CERFI : Abdoul Hamidou Yaméogo élu président du Bureau exécutif national

Le Cercle d’études, de recherches et de formation islamiques (CERFI) a un nouveau Bureau exécutif national (BEN) depuis la tenue de son 12e congrès ordinaire des 24, 25 et 26 décembre 2021. Le président dudit bureau, Abdoul Hamidou Yaméogo, officiellement investi ce dimanche 26 décembre 2021, a invité au « renforcement de l’union ».

La suite après cette publicité

Le Cercle d’études, de recherches et de formation islamiques (CERFI) a procédé, au cours de son 12e congrès ordinaire de 2021, au renouvellement de ses organes centraux à savoir le Commissariat aux comptes (CAC), la Cellule féminine nationale (CFN), le Comité directeur national (CDN) et le Bureau exécutif national (BEN).

Le BEN entrant (en vert blanc) et le BEN sortant (en violet), lors de la transmission de charges

Le président entrant du dernier organe cité, le BEN, Abdoul Hamidou Yaméogo, officiellement investi en marge de ce 12e congrès ordinaire, a invité les uns et les autres au renforcement de leur union. Car, estime-t-il, « c’est tous et toutes ensemble, que nous arriverons à promouvoir l’islam et à faire du Cercle, un espace de spiritualité profonde, de solidarité agissante et de prospérité partagée ».

Il est également convaincu qu’avec cette union, des défis pourront être relevés. « C’est aussi, main dans la main, avec les associations musulmanes sœurs, sous la bannière de la FAIB (ndlr Fédération des associations islamiques du Burkina), que nous relèverons les défis qui se posent à la communauté des musulmans du Burkina. C’est enfin, ensemble avec les autres composantes de la nation que nous ferons face aux défis quasi existentiels, qui se posent actuellement à notre pays », a-t-il martelé.

Le président intérimaire sortant du BEN, El Hadj Dr Siaka Gnessi, citant quelques acquis

Le président intérimaire sortant du BEN, El Hadj Dr Siaka Gnessi, est revenu sur certains acquis de son bureau durant la mandature 2019-2021. « La construction de nouvelles mosquées à Gaoua, Kaya, Tanghin-Dassouri… le renforcement du leadership féminin ; la mise en place de la Zakat House pour gérer la Zakat et prendre particulièrement en compte la Zakat du salarié… », a-t-il cité. Il a aussi reconnu d’énormes défis à relever, notamment la mobilisation financière, le renforcement de la présence sociale du CERFI.

Face à ces défis, il n’a pas manqué de vanter l’engagement de son successeur à servir « les nobles causes » ; s’est même dit heureux du choix de sa personne, et a souhaité que le Tout-Puissant l’accompagne. « Je suis heureux que le choix ait été porté sur toi, te connaissant et connaissant ton engagement pour servir les nobles causes. Puisse Allah t’accorder plus de succès. Amine. », a-t-il indiqué.

Une vue du Bureau exécutif entrant

Les élections des différents organes centraux ont été conduites par un collège électoral de neuf membres. Le BEN a été élu à 97,74% des voix ; la CFN à 93,94% ; le CAC à 85,38% et le CDN à l’unanimité des votants.

Tambi Serge Pacôme ZONGO

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Serge Pacôme ZONGO

Tambi Serge Pacôme ZONGO, journaliste s'intéressant aux questions politiques et de développement durable.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page