Ministère des TIC : 60 agents décorés pour leur abnégation au travail

Le ministère en charge de la transformation digitale a procédé à la décoration de 60 agents (personnes physiques et morales ) qui ont été faits officiers et chevaliers  de l’ordre du mérite des arts, des lettres et de la communication à titre normal et exceptionnel ce vendredi 31 décembre 2021.

Pour leur service rendu à la nation, 60 agents officiant au ministère en charge des TIC ont vu leurs efforts payés. Certains ont été faits officiers et d’autres chevaliers de l’ordre du mérite des arts, des lettres et de la communication.

Hadja Fatimata Sanon, ministre en charge de la transition digitale

La ministre Hadja Fatimata Sanon a notifié que les récipiendaires sont issus de l’administration publique, privée, des associations œuvrant dans le numérique et dans l’administration postale. Elle a affirmé que ces derniers ont contribué au progrès du numérique et leur travail a permis de franchir les étapes importantes dans la digitalisation au Burkina Faso.

« Nous leur avons décerné ces médailles au nom du président du Faso et des plus hautes autorités. Et je voudrais à la suite des appels lancés par les plus hautes autorités, appeler humblement à plus de responsabilité dans l’utilisation des communications électroniques et à plus d’engagement dans la sensibilisation pour une utilisation saine des technologies de l’information et de la communication », a-t-elle convié.

Les récipiendaires postent avec leur ministre de tutelle

Hadja Ouattara/Sanon a  indiqué qu’autant le numérique est aujourd’hui un levier important du développement, autant une utilisation perverse est nuisible à la population. « Nous appelons à plus d’engagement dans l’utilisation des communications électroniques», a-t-elle insisté.

Bien que l’espace numérique soit commun à tous, toutefois cet espace est régi par des règles, a rappelé la ministre en poursuivant que ceux qui se méconduisent encourent des sanctions. Concernant des critères de sélection des lauréats, la ministre a fait noter qu’au-delà des critères connus dans l’administration publique, il y a un comité qui a été mis au sein de leur département afin de sélectionner les récipiendaires avec des critères très objectifs, a-t-elle argumenté.

Rodrigue Guiguemdé, directeur général de l’industrie numérique, récipiendaire

Un des lauréats, Rodrigue Guiguemdé, directeur général de l’industrie numérique s’est dit réjoui par cette reconnaissance qu’il a dédiée aux forces de défense et de sécurité. Il s’est dit également satisfait, car le travail abattu a été payé par cette reconnaissance de la nation.

Pour le directeur général de l’industrie numérique, cette reconnaissance est un appel pour les récipiendaires à redoubler encore d’efforts surtout dans le contexte actuel du pays marqué par l’insécurité.

Willy SAGBE

Burkina 24

Écouter l’article


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page