Saïbou Koanda : « Des pseudo Burkinabè utilisent internet pour appeler à bruler le pays »

L’Alternative de Veille Citoyenne des Acteurs Économiques pour le Développement de la Patrie (AVCAEDP), une organisation de la société civile, s’est prononcée sur la situation nationale, ce mardi 4 janvier 2022 à Ouagadougou. L’association s’est dit prête à soutenir l’initiative de l’effort de guerre, lancée par le président du Faso. 

L’Alternative de veille citoyenne des acteurs économiques pour le Développement de la Patrie a d’entrée de jeu, affiché sa satisfaction quant à la formation du nouveau gouvernement conduit par Lassina Zerbo, qu’il a qualifié de vrai gouvernement de combat.

L’association entend être un acteur de terrain afin de soutenir des actions du gouvernement tout en jouant le rôle de veille citoyenne. « L’Alternative est déjà prête à donner sa contribution pour soutenir l’effort de guerre. Nous attendons juste que le gouvernement mette en place une structure qui sera chargée de collecter les fonds.

L’Alternative jouera son rôle de veille citoyenne pour éviter que l’argent récolté ne serve à enrichir des personnes de mauvaise foi. A propos, nous allons accompagner le président du Faso dans l’opération mains propres. Nous demandons une unité d’actions parce que personne ne viendra sauver le Burkina Faso à notre place », a cité Saïbou Koanda, le président de l’AVCEDP.

Aussi l’Alternative appelle à un sursaut patriotique contre le terrorisme et s’offusque contre l’appel à démission du président du Faso. « Nous avons remarqué qu’un groupe de personnes, condamnées avec sursis, demandent la démission du président du Faso. Nous félicitons la Justice parce que le Burkina Faso est un pays de tolérance, sinon comment comprendre que des personnes condamnées avec sursis demandent la démission du président du Faso. 

Il faudrait que les gens sachent que notre pays est malade. Qui est-ce que ces personnes veulent mettre à la place du président ? Est-ce une transition qu’elles souhaitent mettre en place comme en 2014 ? Nous devons être unis contre le terrorisme et organiser des élections transparentes en 2025. Notre vision, c’est la démocratie, la sécurité et la paix. 

Notre démocratie est sabotée, attaquée depuis sept ans, pourquoi ? Depuis les indépendances des pays francophones d’Afrique, le Burkina Faso est le seul pays à avoir fait des insurrections en 1966 et 2014, et tout est mis en place pour punir sévèrement notre peuple téméraire et son dirigeant issu de cette insurrection », a laissé entendre Saïbou Koanda.

Saïbou Koanda, président de l’ AVCAEDP

Saïbou Koanda et ses camarades s’insurgent contre l’usage abusif des réseaux sociaux par certains Burkinabè. « Un danger plane sur notre pays ; l’utilisation à des fins abusives des réseaux sociaux qui sont mal utilisés dans notre pays; c’est pour cela qu’Alternative se fera le devoir de faire une campagne de sensibilisation de nos populations sur les risques d’une mauvaise utilisation des réseaux sociaux.

Des pseudo Burkinabè utilisent internet pour appeler à bruler le pays, nous les appelons à plus de patriotisme et à donner leur contribution à l’effort de guerre et à la reconquête de notre souveraineté », propose-t-il.

En prônant la solidarité et le civisme, l’Alternative demande, l’instauration du « service militaire obligatoire à partir de 18 ans », demande la renégociation des prix des matières premières tout en proposant, dans le cadre du commerce international, la recherche de nouveaux partenaires stratégiques « pour un partenariat gagnant-gagnant ».

Akim KY

Burkina 24

Écouter l’article


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page