Soudan : Nouvelle journée de mobilisation contre l’armée après la démission du Premier ministre

Soudan – Ce mardi 4 Janvier est une autre chaude journée au Soudan avec de nouvelles manifestations prévues contre le régime militaire. Ces rassemblements font suite à la démission le dimanche 02 Janvier 2022 du Premier ministre civil Abdallah Hamdok après avoir essayé en vain de former un nouveau gouvernement. 

Les forces de sécurité soudaines ont quadrillé Khartoum, la capitale avec un déploiement spécial dans les rues menant au quartier général de l’armée dans le centre-ville. Les ponts reliant Khartoum à Omdourman (Nord) qui fait office de banlieue sont bloqués depuis ce lundi 03 Janvier à l’aide de containers installés à l’entrée de ces ponts, ce qui rend impossible l’accès au centre-ville pour les manifestants qui viennent de ces quartiers populaires et de classe moyenne.

Les communications sont rendues difficiles avec l’interruption de l’Internet donc impossible d’évaluer le nombre de manifestants qui sont sorties. Selon des témoignages recueillis par l’Agence France presse, les forces de sécurité tiraient des gaz lacrymogènes sur les manifestants.

Le Premier ministre Abdallah Hamdok a démissionné le dimanche 02 Janvier dernier pour avoir échoué à former un nouveau gouvernement. Il avait été démis de ses fonctions par les militaires, puis réinstallé à son poste mais rien n’y fit. Les manifestations commanditées par la plupart des partis politiques et la société civile visent à faire partir les militaires du pouvoir et refusent toute cohabitation.

Les militaires ont dorénavant le boulevard à eux et ils pourraient nommer un Premier ministre qui leur est favorable. Ce que la rue n’entend pas accepter.

Le général Burhan, à la tête de la junte au pouvoir, a indiqué qu’il était important de former rapidement un gouvernement indépendant et consensuel.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : RFI

Écouter l’article


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page