Bobo-Dioulasso : Les étudiants de l’Université Nazi Boni en course poursuite avec la police

Le jeudi 13 janvier 2022, la coalition des associations à caractère syndical et des délégués de promotions de l’Université Nazi Boni a tenu une assemblée générale qui s’est soldée par une manifestation entraînant des accrochages entre étudiants et policiers, renseigne l’Agence d’Information du Burkina (AIB).  

La suite après cette publicité

Selon l’Agence d’Information du Burkina (AIB), les étudiants qui se sont réunis à la date du jeudi 13 janvier 2022, à l’Université Nazi Boni de Bobo-Dioulasso, avaient pour intention de se concerter et prendre des décisions sur le suivi des activités estudiantines, en se référant aux propos d’un responsable qui a requis l’anonymat.

« Au cours de cette assemblée, la question du chevauchement des années et du décrochage des promotions, le sort des étudiants suspendus de l’UNB pour 5 ans et la question du retard du Fonds National pour l’Education et la Recherche (FONER), ainsi que toutes les nouvelles réformes entreprises sur le sujet, allaient être examinés », a-t-il expliqué.

Cette rencontre qui s’est terminée en queue de poisson était d’une grande importance, à en croire les propos du responsable : « Les responsables de l’université savaient que nous étions prêts à nous rassembler pour chercher des solutions et que nous allions les trouver. C’est pourquoi ils ont saboté la réunion ».

Au regard de l’implication des responsables de l’université qui ont souhaité empêcher la rencontre, les étudiants ont voulu protester en organisant une manifestation spontanée, ils se sont donc heurtés à la police, chose qui a suscité des affrontements.

Il résulte de cet affront des voies barricadées, des pneus incendiés, et des jets des grenades lacrymogènes. En dépit de ces échauffourées, les étudiants se disent motivés et prêts à lutter pour avoir gain de cause.

« Nous sommes motivés, déterminés et nous lutterons pour un changement effectif de la situation », a promis le responsable, toujours dans les lignes de l’Agence d’Information du Burkina. Des blessés ont par ailleurs été signalés.

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Un commentaire

  1. Et les blaissés ?
    Et les tirs au balles réelles ?
    Ça vous n’en parlez pas ?
    N’importe quoi….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page