Échauffourées à l’université Nazi Boni : Les étudiants, un policier, son sac et son arme

Le porte-parole du gouvernement, Pr Alkassoum Maïga, au sortir du Conseil des ministres de ce mercredi 19 janvier 2022, a indiqué qu’une communication orale a été faite sur l’intervention de la Police à l’Université Nazi Boni de Bobo-Dioulasso.

La suite après cette publicité

« Il y avait un agent en civil qui avait été pris par les étudiants, qui l’ont molesté. Il était admis aux soins, au service de santé du CENOU (Centre national des œuvres universitaires, ndlr). Des manifestants sont allés au niveau du service de santé du CENOU pour exiger qu’on leur remette l’agent.

Évidemment, la Police s’est vue dans l’obligation d’intervenir pour exfiltrer l’élément qui était menacé quand bien même il était au service de santé du CENOU. C’est pour relever également que l’agent avait un sac, et dans son sac, ses téléphones portables, ses cartes bancaires et son arme.

Les manifestants ont retiré ce sac et jusqu’à ce jour, on n’est pas arrivé à retrouver, et le sac et le contenu. C’est cela qui a fait que la police a fait l’intervention pour exfiltrer leur élément », a dit le Pr Alkassoum Maïga.

Écouter l’article
publicite


publicite

Serge Pacôme ZONGO

Tambi Serge Pacôme ZONGO, journaliste s'intéressant aux questions politiques et de développement durable.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page