Burkina Faso : Monique Yeli Kam quitte officiellement la majorité présidentielle

Précédemment membre de la majorité présidentielle, Monique Yeli Kam s’est vue retirer du navire après avoir adressé une correspondance au président du Faso et dont l’alliance des partis et formations politiques de la majorité présidentielle (APMP) a été ampliateur. C’est ce qu’elle avoué devant la presse ce vendredi 21 janvier 2022.

La suite après cette publicité

« Nous avons adressé en date du 12 janvier 2022 une correspondance au président du Faso, après avoir fait le bilan de la situation sécuritaire et son impact sur l’ensemble des secteurs de la vie de la nation. Au niveau de la base, le MRB a établi un bilan catastrophique. Comme nous sommes affiliés à l’APMP, nous avons voulu poser le débat. Et il se trouve qu’au niveau de l’APMP, il n’y a pas de cadre de concertation, de réunion pour débattre des questions de gouvernance», a-t-elle déclaré en poursuivant que:

«En tant que ex-candidate à la présidentielle de novembre 2020, en lice contre le président du Faso, nous avons adressé une correspondance diagnostique. Et nous nous attendions naturellement à un traitement de cette correspondance. Nous avons eu la surprise de constater dès que nous avons déposé la correspondance puisque l’APMP en était ampliateur. Nous avons en même temps que vous (journalistes) dans vos colonnes constaté et lu un communiqué sur les réseaux sociaux, entendu notre retrait de l’APMP», a-t-elle renseigné.

Ce n’est qu’hier, jeudi 20 janvier 2021 après avoir attendu sans succès un retour du côté de l’APMP sur son retrait du navire, le mouvement pour la renaissance (MRB) du Burkina a finalement déposé sa lettre de démission à l’APMP au ministère en charge de l’administration territoriale, à entendre la première responsable de ce jeune parti né à l’orée de la présidentielle de 2020.

Par ailleurs, la présidente du MRB a annoncé que son parti va entreprendre une série de manifestations tous les vendredis au niveau de la place de la nation. « À l’issue de cette communication officielle du MRB, nous attendons lancer une série de manifestations tous les vendredis à partir de 14 heures, les militants et militantes du parti vont organiser un rassemblement à la place de la nation. Dès que nous finissons cette conférence, nous irons déposer notre demande de manifester sur les voies publiques tout à l’heure à la mairie centrale», a-t-elle dit sans pour autant donner le motif de ces manifs.

Sur la situation actuelle du pays, la présidente du MRB a appelé les militaires à «prendre pleinement leur part dans la lutte du peuple pour un changement de paradigme».

Willy SAGBE
Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page