Burkina Faso : La société burkinabè de géopolitique s’ouvre au public

Les responsables de la société burkinabè de géopolitique étaient face à la presse pour présenter leur structure, et animer une conférence publique sur la situation nationale et les sanctions de la CEDEAO sur le Mali ce samedi 22 janvier 2022 à Ouagadougou.  

La suite après cette publicité

Initiative d’hommes et de femmes désireux d’apporter leur contribution à l’édification et à l’émergence d’une société équilibrée et dynamique, la société burkinabè de géopolitique (SBG) a animé une conférence de presse sur le lancement de ses activités sur le thème : « la géopolitique dans l’espace CEDEAO ».

« La société burkinabè de géopolitique est une initiative de jeunes burkinabè de plusieurs profils dont des juristes, des économistes, des diplomates, des journalistes et communicateurs, des militaires, des paramilitaires, des sociologues, des géographes et des informaticiens. Elle s’est fixée pour objectif général de contribuer à la maitrise des enjeux géopolitiques, géostratégiques et géoinformationnels au Burkina Faso », explique Inoussa Ouédraogo, membre du secrétariat à la communication de la société burkinabè de géopolitique.

La société compte organiser des conférences sur la géopolitique, des revues documentaires sur la géopolitique.

« Le 12 février 2022, la SBG organise sa leçon inaugurale sur le thème « lutte contre le terrorisme au sahel : comment construire une autonomie stratégique dans un contexte géopolitique en pleine mutation ? ». Cette leçon inaugurale marquera le lancement des chantiers de réflexion de la SBG et des amoureux des questions géopolitiques et géostratégiques », explique Inoussa Ouédraogo.

La question des crises socio-politiques, militaires et sécuritaires

La société burkinabè de géopolitique dans son élan d’assurer la réflexion, l’analyse, la recherche et le plaidoyer sur les enjeux géopolitiques, géostratégiques, géoéconomiques et géoinformationnels échange à travers la conférence publique du Pr Ousseni Illy, des différents enjeux dans la sous-région, les acteurs, leur place, leur intérêt y compris les acteurs extérieurs comme les grandes puissances.

« Nous allons regarder concrètement quels sont les intérêts géostratégiques pour le Burkina dans cet espace. Quelles sont les stratégies  que le pays peut mettre en place pour défendre ses intérêts, ensuite nous allons terminer l’étude de deux cas concrets qui intéressent la géopolitique dans la sous-région : la question de la monnaie ECO. Ensuite la deuxième question sur la crise malienne : quel a été le rôle des différents acteurs dans cette situation ? », explique le Pr Ousseni Illy.

Il faut noter que la SBG a été porté sur les fonds-baptismaux en avril 2021 et s’est fixée pour objectif d’assurer la réflexion, l’analyse, la recherche et le plaidoyer sur les enjeux géopolitiques, géostratégiques et géoinformationnels, d’assurer la formation des cadres et des futurs décideurs publics et privés, d’assurer la diffusion des idées et l’éducation citoyenne et de mener des études, recherche et développement de la géopolitique, de la géostratégie, de la géoéconomie et de la géoinformation.

Saly OUATTARA

Burkina24 

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page