Burkina Faso : Le RAME sensibilise sur l’effectivité de la Couverture Santé Universelle

Le Réseau Accès aux Médicaments Essentiels (RAME) a animé une conférence publique, ce vendredi 28 janvier 2022 à Ouagadougou. L’objectif  a été pour le réseau d’analyser avec les communautés, les défis liés à la disponibilité des ressources humaines et des infrastructures de qualité dans le domaine de la santé. 

La suite après cette publicité

« La disponibilité des ressources humaines et des infrastructures de qualité, des défis de la marche du Burkina Faso vers la couverture Santé Universelle : quel rôle des communautés ? » a été le thème qui a dirigé les différentes communications de cette conférence du Réseau Accès aux Médicaments Essentiels (RAME).

De ce thème général, se sont dégagés plusieurs sous thèmes  notamment «  les objectifs et les normes internationales pour réaliser la CSU dans un pays », présenté par un représentant de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), Étienne Kekelé, « Les goulots d’étranglement de la réalisation de la CSU au Burkina : Restitution des résultats d’une étude », présenté par Simon Kaboré du RAME.

Le dernier panel, « la problématique de la disponibilité des ressources et des infrastructures sanitaires de qualité : causes, conséquences, perspectives et quelle contribution possible des communautés », a  quant à lui été présenté par le représentant du ministère de la santé, Dr Pierre Yaméogo.

Ont prit part à cette  séance, des participants issus de toutes les couches sociales, des hommes et femmes des médias, des organisations de la société civile, des ordres professionnels, des partenaires sociaux, des structures publiques, etc.

« Cette conférence nous a été vraiment bénéfique. La couverture Santé Universelle est la bienvenue au Burkina Faso de part son apport à toutes les couches sociales. Elle permettra de résoudre un problème financier. Donc cette rencontre était une occasion pour nous de comprendre le système afin de faciliter notre adhésion et l’adhésion de toutes les couches sociales. Elle a permis  de savoir que le processus est en cours et comment il fonctionne», a fait remarquer Moïse Zida, participant à cette conférence.

Moïse Zida, participant 

Au directeur exécutif du RAME, Simon Kaboré de faire savoir qu’au regard de la mobilisation, l’objectif recherché est atteint. « L’objectif c’était d’informer l’opinion sur les normes internationales en matière de CSU, d’échanger sur les défis liés aux ressources humaines et infrastructures et faire des propositions concrètes pour les autorités. On peut d’ores et déjà dire qu’avec ces échanges et propositions, tout va à bon train», a-t-il ajouté.

Simon Kaboré, directeur exécutif du RAME

Le Réseau Accès aux Médicaments Essentiels (RAME) a été officiellement reconnu en septembre 2003. Depuis, il s’est engagé dans le plaidoyer pour lever les  barrières sur l’accès aux soins de santé de qualité pour la population. Et c’est en 2009 que le réseau à entrepris ce programme de renforcement de la Couverture  Santé Universelle(CSU).

Abdoul Gani BARRY 

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page