Burkina : Des partis de l’ex-majorité apportent leur soutien aux militaires au pouvoir

Des partis de l’ancienne majorité présidentielle réunis au sein du Mouvement pour la Défense de la Patrie du Burkina Faso (MDP-BF) ont donné leur lecture sur la situation nationale ce samedi 29 janvier 2022 à Ouagadougou. A cet effet, le mouvement soutient le Mouvement patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR).

La suite après cette publicité

Le Mouvement pour la Défense de la Patrie du Burkina Faso (MDP-BF), une coalition de partis de l’ex majorité présidentielle,  a qualifié de « gouvernance peu glorieuse » le régime de Roch Kaboré.

Il s’agit, entre autres, selon ses responsables, des pertes en vies humaines, environ  2 millions de Personnes déplacées internes (PDI), occupation de près de 2/3 du territoire national par les terroristes, la fermeture de près de 3 000 écoles.

Le porte-parole du Mouvement, Drissa Sanogo, a qualifié la prise du pouvoir par de « condamnable dans la forme ». Cependant, il a considéré que ce nouvel ordre serait « salutaire dans le fond pour le peuple burkinabè si toutefois le MPSR arrivait à éradiquer l’hydre terroriste ».

Par ailleurs, Drissa Sanogo a recommandé à Paul-Henri Sandaogo Damiba de préserver l’intégrité physique des personnalités politiques arrêtées et détenues suite à la chute de l’ancien régime, de mener une transition inclusive dans un délai raisonnable et de cultiver le dialogue et la concertation.

Egalement, il a demandé au peuple de « former une union sacrée autour du MPSR afin de lancer un sursaut patriotique pour mettre fin au terrorisme dans notre pays ».

 « Le MDP-BF composé des partis membres de l’ancienne majorité présidentielle, se démarque de toutes considérations claniques et met l’intérêt supérieur de la Nation en apportant son soutien indéfectible au MPSR pour une gouvernance vertueuse », a lancé le porte-parole du MDP-BF.

En rappel, le Mouvement pour la Défense de la Patrie du Burkina Faso (MDP-BF) est composé des partis comme le Front Commun pour le Développement (FCD), Convergence pour l’Emergence et la Démocratie (CED), Congrès des Jeunes pour le Progrès (CJP), Rassemblement du Peuple pour le Travail (RPT), Nouvelle Élan Démocratique en Afrique (NEDA) et Mouvement des Forces Démocratiques (MFD).

Jules César KABORE

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page