Burkina : Le MCC suspend les activités liées au pacte de 450 millions de dollars

Ceci est un communiqué du Millennium Challenge Corporation (MCC) sur la situation nationale au Burkina Faso. 

WASHINGTON (31 janvier 2022) – Le Millennium Challenge Corporation (MCC) du gouvernement américain a suspendu aujourd’hui les activités liées au pacte de 450 millions de dollars du Burkina Faso à la suite des actions de l’armée contre le gouvernement intervenu le 23 janvier.

La suite après cette publicité

Des officiers militaires du Burkina Faso affirment avoir suspendu la constitution et dissous le gouvernement et l’assemblée nationale. Ces actions contredisent l’engagement du MCC envers la gouvernance démocratique et le respect de l’État de droit, principes qui sous-tendent les critères rigoureux de sélection de l’agence. Tous les pays partenaires du MCC doivent démontrer un engagement continu envers ces principes pour rester éligibles aux investissements du MCC. Le MCC appelle à nouveau toutes les parties à rechercher une solution démocratique tout en assurant la sûreté et la sécurité de tous les Burkinabè.

Le MCC a d’abord établi un partenariat avec le gouvernement du Burkina Faso en 2005. Suite à la réussite d’un compact de 480 millions de dollars axé sur l’agriculture, le régime foncier, les routes et l’éducation des filles en 2014, le MCC et le gouvernement du Burkina Faso ont signé un deuxième, Compact de 450 millions de dollars le 13 août 2020, qui vise à renforcer le secteur énergétique du pays. Avant que MCC ne suspende l’activité du compact, le gouvernement du Burkina Faso était sur la bonne voie pour lancer les trois projets du compact axés sur l’électricité en septembre 2022.

Le Millennium Challenge Corporation est une agence gouvernementale américaine indépendante qui travaille à réduire la pauvreté mondiale par la croissance économique. Créé en 2004, le MCC fournit des subventions et une assistance limitées dans le temps aux pays qui respectent des normes rigoureuses de bonne gouvernance, de lutte contre la corruption et de respect des droits démocratiques.

Contact : 202-521-3880

E-mail : [email protected]

Écouter l’article
publicite


publicite

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page