Radios d’Afrique francophone : C’est parti pour la 3e édition du FIRAF !

La 3ème édition du Festival international des radios d’Afrique francophone (FIRAF) a commencé avec l’organisation de masters class sur le « Mobile Journalism » et le « Journalisme sensible aux conflits » ce lundi 7 février 2022 à Bobo-Dioulasso. Ces séances de training annoncent le lancement du FIRAF 2022 qui se tiendra du 11 au 13 février 2022 sous le sceau de l’insécurité et le rôle de la radio dans la gestion des Personnes déplacées internes.

La suite après cette publicité

Prévus les 7 et 8 février 2022, les masters class qui entrent dans le cadre la célébration du Festival international des radios d’Afrique francophone (FIRAF) ont commencé ce lundi 7 février 2022 à Bobo-Dioulasso. Ils permettront aux participants de maitriser le « Mobile Journalism » et le « Journalisme sensible aux conflits ».

Un grand engouement

Cette innovation de la 3ème édition du FIRAF est le fruit de son partenariat avec le Réseau d’initiative des journalistes (RIJ). Elle a suscité un grand engouement de la part des journalistes et étudiants en communication.

« Les masters class initialement prévus pour 40 participants a finalement accueilli plus de 70 bénéficiaires », confie le commissaire général du FIRAF Abdoulaye Ouattara. Ce qui aux yeux de la présidente du RIJ Raïssa Romaine Zidwemba témoigne de l’intérêt des acteurs.

Les membres du Commissariat général du FIRAF

Une édition consacrée aux déplacés internes

En rappel, cette édition qui se tient sous le thème « Quelle contribution de la Radio dans la gestion des déplacés internes » a été annoncée le mercredi 2 février 2022.

Elle va regrouper des journalistes du Burkina Faso, du Mali, du Niger, de la Côte d’Ivoire et de la France ainsi que des acteurs issus des structures et ONG exerçant dans les zones touchées par le terrorisme autour de plusieurs panels et conférences.

Le visuel de la 3ème édition du FIRAF

Des prix à remporter

La cérémonie finira en apothéose avec le Concours du meilleur grand reportage en lien avec le thème. Le commissaire général du FIRAF Abdoulaye Ouattara espère que cette initiative permettra d’interpeller d’avantage les journalistes sur leur rôle social dans le traitement de l’information liée aux personnes déplacées, leurs familles et toutes les personnes affectées.

Aminata SANOU

Correspondante de Burkina 24 à Bobo-Dioulasso

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page