Pazani : Le « Temple du rire » à la rescousse des déplacés internes

L’Association le temple du rire officiel (TRO) a laissé parler son cœur à travers une remise de don aux Personnes déplacés internes (PDI) installées dans le quartier Pazani à Ouagadougou, le dimanche 27 février 2022. Composé de vivres et de non vivres, ce geste vise à apporter de la joie dans le cœur de ces personnes vulnérables.  

La suite après cette publicité

Semer l’amour, la bonne humeur, promouvoir l’amitié et la cohésion sociale, tels sont les leitmotivs  de l’association le Temple du rire officiel (TRO). Pour les membres de l’association, c’est à travers ces actions qu’est né cet élan de solidarité envers les déplacés internes de Pazani.

« Chaque fois on est sur les réseaux sociaux on rit et tout.  Mais il y a des gens qui ne peuvent pas rire comme nous. Alors nous avons pensé que même si ce n’est pas beaucoup, cela peut aider et motiver d’autres personnes à faire ce genre de geste pour soulager un peu », a fait savoir Al Ousséni Zida, président du TRO.

Composé de sacs de riz, des vêtements, du savon et des kits de nettoyage, Moustapha Kiracoya, représentant des PDI, a salué le geste des donateurs. Pour lui, ce geste est un ouf de soulagement pour toutes les personnes vivant sur le site.

« Le problème de l’alimentation se pose énormément, mais grâce à ces genres d’association qui nous viennent en aide, nous sommes satisfaits et cela nous aide énormément. Sans l’aide des associations, nous ne recevons rien de l’Etat et c’est compliqué », a-t-il fait comprendre.

Par ailleurs, le Naaba Koanga de Pazani a remercié les donateurs et a émis la doléance de la construction  d’un forage pour soulager un tant soit peu les déplacés internes.

A noter que l’association le temple du rire officiel est une association à caractère social. Son objectif est de promouvoir entre autres la bonne humeur et le rire notamment à travers les réseaux sociaux.

Aminata Catherine SANOU

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page