Guerre en Ukraine : Washington accuse Moscou de recruter des Syriens sur le théâtre des opérations

Des responsables américains ont accusé la Russie de recruter des combattants en Syrie pour attaquer l’Ukraine. 

La suite après cette publicité

Selon Wall Street Journal, des responsables américains accusent la Russie de recruter des mercenaires syriens ayant l’expérience de la guérilla urbaine pour combattre en Ukraine.

Moscou est impliqué depuis 2015 dans la crise en Syrie en tant que soutien du pouvoir en place tenu par le président Bachar Al-Assad.

Washington estime que l’invasion de l’Ukraine lancée le 24 février 2022 butte sur une résistance à laquelle elle ne s’attendait pas d’où le recrutement, ces derniers temps, de combattants syriens pour servir dans la prise de contrôle des zones urbaines, ont indiqué quatre responsables au quotidien américain.

Sans donner davantage de détails, un responsable américain a rapporté au WSJ que certains combattants syriens seraient déjà en Russie prêts à rejoindre les combats en Ukraine.

Des combattants étrangers sont déjà rangés des deux côtés du front en Ukraine. Ramzan Kadyrov, le Président Tchétchène, a confirmé la présence de combattants tchétchènes en Ukraine et a déclaré que certains avaient été tués dans les combats.

De l’autre côté du front, des dizaines de milliers de volontaires se sont rendus en Ukraine pour rejoindre ses forces, selon le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba.

A ce jour, la capitale Kiev et la deuxième plus grande ville d’Ukraine, Kharkiv, sont toujours tenues par le gouvernement ukrainien. La Russie s’est emparée récemment de la ville portuaire de Kherson et maintient la pression pour conquérir d’autres villes y compris les premières citées.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : Leparisien

publicite


publicite

Articles similaires

Un commentaire

  1. Mais n’accuse l’Ukraine de recruter des gens même au Senegal?
    N’importe quoi… Moi même je vais m’enrôler au Russie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page