Burkina Faso : « Les Amazones de la Résistance » pour la restauration de la paix

L’association « Les Amazones de la Résistance » a fait son baptême de feu, ce samedi 9 avril 2022. Cette association entend apporter sa touche à la restauration de la paix au Burkina Faso.

La suite après cette publicité

« La naissance des Amazones de la Résistance intervient à l’un des moments les plus sombres de l’histoire de notre pays ; on pourrait même dire sans risquer de se tromper que c’est de la crise multidimensionnelle que traverse notre pays, d’où sont nées les Amazones de la Résistance », a expliqué d’entrée Rafiatou Ilboudo, porte-parole de l’association Les Amazones de la Résistance.

Héritières des figures tutélaires féminines connues, qui dans les douleurs retenues et les privations ont surmonté le poids des nombreux pesanteurs sociaux qui pesaient sur elles pour tracer les voies de la résistance à leurs ennemies. Princesse Yennenga, Reine Pokou, Fatou Diome, pour ne citer que celles-ci, sont les sources d’inspiration des Amazones de la Résistance.

Elles se veulent une organisation de femmes souveraines panafricanistes qui visent à mener le combat pour la restauration de la liberté, la dignité des peuples africains à tous les niveaux aux cotés des hommes. Aux côtés des hommes parce que la femme n’est ni l’opposé de l’homme, ni son antithèse, selon Rafiatou Ilboudo.

Rafiatou Ilboudo, porte-parole de l’association des Amazones de la Résistance

Les membres de l’association invitent donc les hommes à embarquer le navire pour mener la lutte car, tous sans exception sont concernés. « Nous pensons d’ailleurs que les hommes chez nous sont tous aussi dans le pétrin que les femmes, et que c’est ensemble que nous pourrions nous en sortir.

C’est pourquoi, les femmes et filles qui militent avec nous se refusent de s’inscrire dans cette lecture qui consiste à faire croire que la femme africaine est enfermée par l’homme africain. Non, la femme partout où on peut la trouver doit aller à la conquête de sa liberté », a lâché la porte-parole de l’association les Amazones de la Résistance.

Par ailleurs, les Amazones de la Résistance sont des sentinelles investies dans la lutte contre la corruption et la mauvaise gouvernance qui constituent des goulots d’étranglement du fonctionnement de l’Etat et des poisons qui précipitent la déliquescence de la nation, à en croire Rafiatou Ilboudo.

Il faut savoir que l’association les Amazones de la Résistance est une organisation non partisane et apolitique, libre et autonome de ses idéaux et actions, et ouverte à tous citoyens sans distinction. Conçue et créée par les femmes, elle n’est pas exclusivement féminine. L’association regroupe une trentaine de membres.

Sié Frédéric KAMBOU

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page