Transition réussie et une parité au Burkina, le Caucus féminin de l’ONI-TR dit Oui !

Le Caucus féminin, entité de l’Observatoire national indépendant pour une Transition réussie (ONI-TR), face à la presse ce jeudi 21 avril 2022, s’est davantage fait connaitre et a donné sa lecture de la situation nationale ainsi que son appréciation du pouvoir de la Transition.

La suite après cette publicité

Selon Yvette Belem, porte-parole de l’Observatoire national indépendant pour une Transition réussie (ONI-TR), le Caucus féminin regroupe sept collectifs et coalitions à orientation féminine au nombre de sept, avec pour objectif de travailler à arriver à la parité.

« Parce que le quota de 30% n’est pas toujours respecté. Si vous prenez en exemple les nominations d’hier (ndlr, conseil des ministres du mercredi 20 avril 2022), il n’y a même pas 10% de femmes qu’on a nommées. En voyant cela, nous ne pouvons pas rester calmes. Donc nous, nous allons sonner l’alarme et nous appelons toutes les femmes à nous rejoindre », a-t-elle expliqué.

Elle a dit également compter sur la période de Transition pour faire davantage bouger les lignes en ce sens. « Nous comptons sur cette phase de Transition parce qu’il n’y a pas mieux que cette phase de Transition pour réussir à trancher cette question. », a-t-elle de même ajouté.

Aussi a-t-elle fait savoir que leur lutte ne concerne pas seulement le milieu politique. « Ce n’est pas seulement politique, nous, nous parlons de parité dans tous les domaines même dans la mise en place des comités locaux de dialogue communautaire pour la restauration de la paix », a-t-elle aussi laissé entendre.

Le Caucus féminin, c’est aussi apprécier la situation nationale

En pleine écriture de son plan d’action qui sera incessamment soumis aux organes de l’ONI-TR pour adoption, des dires de Yvette Belem, le Caucus féminin a déjà à son actif des actions. En plus de mettre au cœur de son action les préoccupations et les intérêts spécifiques de la femme, il n’ignore pas l’évolution de la situation nationale.

Au niveau national, le Caucus féminin de l’ONI-TR salue « les progrès énormes et concrets enregistrés dans la lutte contre le terrorisme, le retour des déplacés internes, la lutte contre la mal gouvernance et la restauration de l’autorité de l’Etat et dit prendre date avec les autorités pour un premier bilan » ce, en disant jouer pleinement sa partition de veille citoyenne.

Il a en outre fait savoir son attachement à la création des Comités locaux de dialogue et de sa coordination nationale. « C’est pourquoi nous nous engageons pleinement dans ce programme et invitons ceux qui en ont la charge à associer sans réserve les femmes », a expliqué Yvette Belem, qui a lancé séance tenante officiellement le mouvement « Femmes en blanc pour le retour des enfants à la maison ».

Il a par ailleurs invité le gouvernement « à s’enhardir davantage sur la question de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale ».

L’Observatoire national indépendant pour une Transition réussie (ONI-TR) est un regroupement d’une dizaine de coalitions et collectifs comptant chacun une dizaine d’associations de la société civile.

Elle a été créée à la faveur du contexte nouveau d’engagement patriotique avec l’avènement du MPSR le 24 janvier 2022. Il vise à fédérer les efforts et les spécificités de chacun de ses membres pour booster leurs actions et leurs projets en œuvrant ensemble au succès de la Transition.

Sa démarche se veut novatrice et pragmatique en prenant en compte les intérêts concrets de ses membres.

Tambi Serge Pacôme ZONGO

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Serge Pacôme ZONGO

Tambi Serge Pacôme ZONGO, journaliste s'intéressant aux questions politiques et de développement durable.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page