TAANLI 3 : Le Burkina et le Niger neutralisent une centaine de terroristes

La phase 3 de l’opération conjointe TAANLI entre le Burkina Faso et le Niger s’est déroulée du 02 au 25 Avril 2022 à la frontière entre les deux pays. Surfant sur les acquis de TAANLI 1 et 2, les officiers d’état-major Burkinabè et Nigériens ont planifié la troisième phase de l’opération en prenant en compte le retour d’expérience des deux premières phases. 

La suite après cette publicité

L’État-Major conjoint de l’opération, basé cette fois à Dori, a coordonné la manœuvre des unités tactiques Burkinabè et nigériennes engagées sur le terrain. Le succès des opérations TAANLI témoigne de l’excellence de la coopération militaire entre le Burkina Faso et le Niger dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

En rappel TAANLI signifie «Alliance», «cohésion» en langue gulmatchéma. L’un des objectifs majeurs de l’opération TAANLI 3 est de sécuriser les populations de la zone d’opération et leurs biens. Au total, près de 200 tonnes de vivres (céréales, sucre, huile, sel, etc.) ont pu être acheminées au cours de l’opération. Des lots de médicaments ont également été remis dans plusieurs localités au Burkina et au Niger.

Les Forces Armées Nationales du Burkina Faso et les Forces Armées Nigériennes ont chacune déployé plusieurs unités terrestres dans le cadre de cette opération. Des aéronefs de surveillance et de combat ont également été mobilisés des deux côtés pour venir en appui aux unités engagées.

Dans le Poste de commandement conjoint de DORI, des officiers et des sous-officiers des deux Armées ont travaillé ensemble pour mettre en œuvre l’ordre d’opération de TAANLI 3. Sur le terrain, on dénombre plusieurs centaines de personnels qui ont manœuvré sous la coordination du poste de commandement conjoint.

DES ACTIONS CIVILO-MILITAIRES POUR SOULAGER LES POPULATIONS

En plus des actions coercitives vis-à-vis des groupes armés terroristes qui sévissent dans la zone d’opé- rations, les unités militaires ont conduit d’importantes actions civilo-militaires dans le but de soutenir les populations.

Des opérations de ravitaillement en vivres ont notamment été menées de part et d’autre de la frontière. Aussi, dans chaque localité traversée, les unités militaires ont prodigué des soins médicaux aux populations, selon le communiqué officiel exploité par Burkina24.

BILAN PROVISOIRE

-Deux militaires ont été tués au cours de l’opération et deux autres blessés.
– Une centaine de terroristes ont été neutralisés et au moins 40 suspects interpellés.
– 02 bases logistiques détruites
– 01 base terroriste démantelée
– De l’armement et des munitions saisis ou détruits
– Des dizaines de fûts de carburant saisis
– Des moyens roulants saisis ou détruits
– Des produits prohibés et du matériel pour la fabrication l’engins ex- plosifs saisis ou détruits.

Toutes les actions ont donc été menées dans cet esprit et les unités engagées sont allées à la rencontre des populations civiles afin de les rassurer et de leur porter secours et assistance.

Les unités militaires ont réus- si à libérer les voies d’accès à certains villages pour per- mettre à la vie de reprendre. Aussi bien côté Burkinabè que Nigérien, les populations ont manifesté leur joie et leur reconnaissance pour les efforts considérables déployés à leur profit. Lire le communiqué ici 👇🏿

Dossier-de-presse-TAANLI-3
Écouter l’article
publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page