Burkina : Un document pour le développement de l’économie bleue

Un atelier national de validation d’une stratégie nationale qui regroupe les acteurs de l’économie bleue au Burkina Faso se tient à Ouagadougou du 28 au 29 avril 2022 à Ouagadougou.

La suite après cette publicité

Valider le document de stratégie élaborée, en vue de disposer d’une stratégie nationale consensuelle, c’est l’objectif fixé par l’Union Africaine à travers son conseil exécutif en organisant cet atelier national ce jeudi 28 avril 2022 à Ouagadougou.

Le ministre de l’agriculture, des ressources animales et halieutiques, Delwendé Innocent Kiba, a présidé la cérémonie d’ouverture de cet atelier.

Pour lui, cet atelier de validation est d’une très grande importance car dit-il, « le concept d’économie bleue intègre dans une nouvelle approche l’exploitation économique durable des ressources des océans, lacs, rivières et autres plans d’eau et la conservation des écosystèmes aquatiques intérieurs et marins ». 

Le Burkina Faso l’un des premiers Etats à bénéficier de l’appui de l’AU

Le ministre affirme que c’est pour compléter et faciliter la mise en œuvre des différentes politiques et stratégies que le gouvernement du Burkina Faso a mené un plaidoyer afin d’être parmi les premiers pays membres de l’Union Africaine à bénéficier de la formulation de la stratégie de l’Economie bleue.

L’Union Africaine a décrit l’économie bleue comme un changement potentiel de paradigme pour le développement socio-économique durable de l’Afrique.

Dr Hiver Boussini, principal chargé de la santé animale du bureau interafricain des ressources animales (UA-BIRA), affirme que les ministres de l’Union Africaine (AU), lors de la 3ème session du comité technique spécialisé en octobre 2019, ont reconnu ce potentiel et ont chargé l’UA de soutenir la sensibilisation, le renforcement des capacités sur le concept d’économie bleue aux niveaux national, régional et continental.

L’UA-BIRA, avec l’appui financier du Royaume de Norvège apporte une assistance technique au Burkina Faso pour la formulation de la stratégie nationale pour le développement de l’économie bleue  

Serigne Diop, un des principaux acteurs de la stratégie de l’économie bleue a été engagé pour entreprendre cette mission de l’UA-BIRA.

« Nous sommes réunis ici pour les deux prochains jours pour enrichir et délibérer et consulter sur les résultats. Cette consultation qui a été préalablement relue par le comité technique interministériel mis en place à cet effet.  

Le processus consultatif est l’une des parties importantes des fonctions de l’UA-BIRA. Ce processus permet aux parties prenantes de contribuer et d’amender ainsi que d’apporter leurs points de vue sur les questions en jeu dans cette stratégie notamment les orientations stratégiques et les actions prioritaires et les exigences du moments. Cela garantit l’appropriation du document final par toutes les parties prenantes et acteurs », explique-t-il.

Il faut noter que lors de cet atelier les amendements et observations des participants faits  seront pris en compte dans la version finale du document de stratégie  et du plan d’action.  

Saly OUATTARA

Burkina24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page