Coupe du Faso Dames 2022 : L’US Forces armées succède à Étincelles FC

Eliminée l’année dernière en demi-finale de la Coupe du Faso Dames, l’équipe féminine militaire a pris sa revanche en remportant le trophée de l’édition 2022 devant l’Association sportive des oisillons de Ouagadougou (ASO). Elue meilleure joueuse, Sara Wendkouni a réalisé un triplé pour l’USFA lors de cette finale. 

La suite après cette publicité
L’USFA a aussi reçu son trophée de championne du Burkina Faso.

Un nom. Sara Wendkouni. L’attaquante de l’USFA a brisé les ailes de l’Association sportive des oisillons de Ouagadougou (ASO) ce samedi 28 mai 2022. En finale de la Coupe du Faso, l’attaquante de l’US Forces armées s’est illustrée en réalisant un triplé. Pourtant, le scénario du match n’était pas à l’avantage de l’équipe féminine militaire surprise par Faridatou Tarnagda.

La surprise Faridatou Tarnagda

Dès la huitième minute, l’ailière de l’ASO part en slalom, dribble une défenseuse de l’USFA. Elle s’aperçoit que la gardienne Pascaline Sawadogo est avancée et d’un lobe loge le ballon dans la lucarne. Mais, les oisillons de Ouagadougou n’auront pas le temps de savourer leur avantage.

L’USFA a dominé son adversaire lors de cette finale.

Sur un corner, Sara Wendkouni dans la surface de réparation reprend le ballon du plat du pied. Celui-ci rebondit sur la barre transversale avant de finir dans les buts. Egalisation (1-1).

La démonstration de Sara

Servit au deuxième poteau sur une balle venant du côté droit, du plat du pied et sans marquage, elle reprend le ballon pour signer son doublé.  C’est un corner qu’intervient également le troisième but de l’équipe militaire. Cette fois, c’est Mamounata Tao qui au premier poteau permet à l’USFA de creuser l’écart.

Faridatou Tarnagda (dossard 8) a surpris l’équipe de l’USFA en début de match par sa technique.

Décidemment dans un bon jour, Sara Wendkouni revient à la charge et inscrit un quatrième but en plein axe (4-1) avant la pause. La messe est presque dite.

En deuxième période, les militaires sont encore à la charge. Lala Traoré qui venait de faire son entrée permet à l’USFA de se rassurer définitivement (5-1). Alors que la messe semblait dite Alimata Ouédraogo permet à l’ASO de revenir à 5-2.

Mais, comme pour exprimer sa suprématie dans cette finale, c’est au tour de Mouniratou Compaoré de permettre à l’USFA (76e min) de prendre une nouvelle avance de quatre buts (6-2). C’est le score qui sanctionne également cette finale. L’USFA, déjà championne nationale sans aucune défaite réalise le doublé.

Sara Wendkuni (gauche) a reçu le trophée de meilleure joueuse de la finale.
La joie des uns…

« Nous avions vraiment à cœur de remporter ce trophée (…) L’année passée, elles nous avaient battues en match de classement, on tenait à prendre notre revanche. Et cette fois en finale, c’était la même équipe », s’est réjoui l’entraîneur de l’USFA. Le manque d’entraînement explique cette défaite des Oisillons selon son entraîneur : « Ce sont toutes des élèves. Certaines sont en classe d’examen. C’était difficile de faire les entraînements. On comprend les parents, les études d’abord ».

Le ministre en charge des sports a présidé cette finale de la Coupe du Faso. Il a salué la qualité de la prestation des deux formations. C’est le cas également du président de la Fédération burkinabè de football (FBF) Lazare Banssé. Il estime que le Burkina Faso a une bonne cuvée d’équipes féminines. Les Etalons dames étant qualifiées pour les éliminatoires de la CAN au Maroc, il assure que les moyens seront mis pour réaliser un bon tournoi.

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page