Organisation Démocratique de la Jeunesse : Gabin Korbéogo reconduit à la présidence

publicite

A l’issue du 3è congrès ordinaire de l’Organisation Démocratique de la Jeunesse (ODJ) qui s’est tenu du 16 au 18 juin 2022 à Ouagadougou, l’organisation a renouvelé son organe dirigeant. Gabin Korbéogo a été reconduit président de l’ODJ pour un mandat de 4 ans.

La suite après cette publicité

Les 16, 17, et 18 juin 2022 à Ouagadougou, s’est tenu le troisième congrès ordinaire de l’Organisation Démocratique de la Jeunesse (ODJ). L’instance a réuni 252 congressistes venant de 37 sections provinciales que compte l’organisation.

Un bureau fort de 22 membres a été installé à l’issue de l’assemblé générale organisée dans le cadre de ce troisième congrès ordinaire de l’organisation Démocratique de la Jeunesse (ODJ).

Les 22 membres élus sont issus de toutes les couches sociales et de toutes les régions du Burkina chose, qui témoigne de la nature d’une organisation de masse qu’incarne l’ODJ.

Pour cette organisation révolutionnaire, la situation nationale n’est guère reluisante.  De ce fait les congressistes se sont donnés pour mission de continuer la veille citoyenne et l’installation des sections à travers tout le pays.

L’ODJ dénonce une remise en cause des libertés, condamne les menées impérialistes notamment françaises au Burkina et lance un appel à la solidarité avec les personnes déplacées. 

« Ni un Français, ni un Russe, ni un Américain »

Dans un contexte de lutte contre l’insécurité où des voix s’élèvent pour réclamer l’appui de la Russie, le sauveur ne viendra pas d’ailleurs, selon Gabin Korbéogo. « On ne peut pas remplacer une puissance impérialiste par une autre. Ni un Français, ni un Russe, ni un Américain ne viendra sauver notre peuple.

Nous sommes maîtres de notre destin. Et la jeunesse a un rôle extrêmement déterminant à jouer dans la lutte pour la libération nationale. Tant que notre peuple n’a pas acquis son indépendance véritable, ça sera un leurre de penser que nous allons retrouver la paix », répond Gabin Korbéogo.

ODJ
ODJ

Les défis sont multiples pour le nouveau bureau, et Gabin Korbéogo sonne la mobilisation depuis Ouagadougou. Des engagements sont pris. « Le congrès a rengagé les militants et les sympathisants à poursuivre avec suite et détermination l’implantation de l’ODJ. 

À travers le pays et dans les différentes couches de la jeunesse afin de contribuer de façon efficiente à la construction du Mouvement Populaire pour le Changement Révolutionnaire », a lancé le président de l’ODJ.

Des structures sœurs comme le REN/LAC, l’AESO, l’UGEB, l’AEEMB et bien d’autres ont répondu présentes pour manifester leur solidarité à l’ODJ lors de son 3è congrès ordinaire qui s’est clôturé sur une note de satisfaction des congressistes.

Akim KY

Burkina 24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page