Civils assassinés au Mali : L’Etat-Major général des armées rassure que la traque des assaillants continue

L’Etat-major Général des Armées confirme que des frappes aériennes ont ciblé, entre les 20 et 22 juin 2022, des plots logistiques et sanctuaires terroristes documentés de la Katiba du Macina d’Amadou Kouffa dans les secteurs de Djenné, Ténenkou, Segué et la forêt de Sama, dans le cercle de Bankass.

La suite après cette publicité

S’inscrivant dans le cadre des opérations de protection des populations et de leurs biens, ces actions sont consécutives à des efforts de recherche et de précision des renseignements sur les auteurs des attaques terroristes contre les populations civiles dans le cercle de Bankass le 18 juin 2022 et sous le leadership de la Katiba du Macina.

Soumis depuis plusieurs mois à une forte pression des Forces Armées Maliennes jusque dans leurs zones sanctuaires où ils disposaient d’un certain confort et d’une grande influence par le passé, ces groupes terroristes ont adapté leurs modes d’action et orienté désormais leurs attaques lâches contre les cibles molles et les civils désarmés, au mépris des lois de la République du Mali, en violation de tous les Droits Humains des populations et de toutes les règles relatives au Droit International Humanitaire.

L’Etat-major Général des Armées continuera la recherche de tous les responsables de ces crimes inhumains pour qu’ils répondent de leurs actes devant la justice.

Il rassure que la traque des assaillants continue dans le cadre du Plan Maliko et de l’Opération
Kèlètigui et que les FAMa assureront pleinement leur mission de défense de l’intégrité territoriale et de protection des personnes et leurs biens.

L’Etat-major Général des Armées rappelle que les FAMa restent engagées et respectueuses des strictes règles d’engagement qui encadrent leurs actions.

Écouter l’article
publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page