La justice militaire accorde une permission de cinq jours à Gilbert Diendéré

La justice militaire a accordé une permission de cinq jours ce jeudi 14 juillet 2022 au général Gilbert Diendéré, informe Libreinfo.net citant plusieurs sources judiciaires ainsi que des proches de l’intéressé.

La suite après cette publicité

«Il bénéficie d’une permission sous escorte du juge d’application des peines », peut-on lire sur le média en ligne.

Le général ne devra pas excéder cinq jours en dehors de la Maison d’arrêt et de correction des armées (MACA). Ces déplacements seront suivis d’une escorte et il ne saurait aller hors de Ouagadougou.

Cette permission, à compter d’aujourd’hui (jeudi 14 juillet), toujours selon Libre Info, tire sa source de la loi portant régime pénitentiaire qui autorise tout détenu à bénéficier d’une permission dans l’année pour un total de 30 jours séquencés qui ne devraient pas excéder sept jours maximum à chaque fois que le détenu fait la demande.

Dans le cas du général Diendéré, le juge a décidé de lui accorder cinq jours, certainement vu son statut et sa dernière condamnation à vie dans l’affaire Thomas Sankara. Il faut noter que depuis son incarcération en 2015, dans le cadre du « procès putsch », ses demandes de permission ont toujours été rejetées.

Gilbert Diendéré a bénéficié de cette permission avec d’autres détenus. Durant ces cinq jours, il pourrait rester chez lui à la maison ou rendre des visites à qui il veut, mais toujours sous escorte. Cependant, il doit chaque fois signaler ses mouvements à la justice plutôt.

Écouter l’article
publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page