L’urgence panafricaniste section Burkina exige de la France des excuses publiques

Ceci est une déclaration de l’urgence panafricaniste section Burkina sur les propos de Luc Hallade, l’ambassadeur de la France.

Peuple du Burkina Faso

La suite après cette publicité

Camarades militants et militantes d’Urgence Panafricaniste section Burkina

L’Afrique libre ou la mort nous vaincrons est le slogan du combat que nous menons depuis des années sans concessions.

Une liberté défendue par nos Ancêtres avant que notre génération ne prenne la relève.

Notre liberté économique, politique, culturelle et diplomatique est donc non négociable pour qui que ce soit. Nos ennemis d’hier, d’aujourd’hui et ceux de demain doivent le comprendre. Au nom de ce principe inviolable, nous resterons toujours intraitables face à nos oppresseurs et leurs valets locaux.

Camarades militants et militantes,

Nous avons écouté les propos injurieux du gaulois Luc Hallade, ambassadeur de la France au Burkina à l’encontre de la jeunesse Panafricaniste et du peuple burkinabè.

Des propos tenus lors de la célébration du 14 juillet, journée de la prise de Bastille en 1789 par les révolutionnaires français.

Convaincu d’être en territoire conquis, le représentant de la diplomatie française au Burkina dans cette attitude de défiance vis-à-vis du peuple burkinabè nous rappelle nécessité de la remobilisation générale pour la lutte contre l’impérialisme occidental.

Si le Peuple français en 1789 a eu raison pour sa révolte, nous ne pouvons également rester silencieux face à l’exploitation et à l’oppression de notre peuple.

Raison pour laquelle nous condamnons fermement ces propos enfantins et irresponsables.

Monsieur Luc Hallade est pour nous l’incarnation de la diplomatie française, la diplomatie du mépris des peuples, la diplomatie de l’exploitation des peuples, la diplomatie des assassinats ciblés…

Toujours dans la logique de l’autodétermination, la coordination nationale d’Urgence Panafricaniste Burkina exige le départ de Luc Hallade de notre pays ainsi que des excuses publiques au peuple burkinabè de la part de l’Elysée avant ce 22 juillet 2022 à partir de 18H30MN, elle appelle donc l’ensemble de ses militants et militantes, de toutes les organisations de lutte pour la souveraineté, la jeunesse burkinabè à se tenir prêts pour la mobilisation ce 23 juillet devant l’ambassade de France à Ouagadougou pour le départ officiel de l’armée française et celui de son ambassadeur Luc Hallade du pays de nos Ancêtres.

Nous ne saurons tolérer une telle injure au Burkina Faso et en Afrique.

L’Afrique libre ou la mort nous vaincrons.

Ouagadougou le 19/07/2022.

Pour le bureau de la coordination nationale

Infoline:+226-65-23-60-93

Écouter l’article
publicite


publicite

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page