Entrepreneuriat : L’Observatoire Estudiantin pour l’Entrepreneuriat et le développement en Afrique s’invite à la danse

L’Observatoire Estudiantin pour l’Entrepreneuriat et le développement en Afrique (02E – DA) a tenu un point de presse ce samedi 13 août 2022. Première sortie depuis sa création qui date de deux mois déjà, les membres de l’O2E – DA entendent par-là faire une prise de contact mais aussi tisser des relations avec d’autres associations.

La suite après cette publicité

L’Observatoire Estudiantin pour l’Entrepreneuriat et le développement en Afrique (02E – DA), conformément à l’article 6 de son règlement intérieur a pour objectif principal d’aider les étudiants ambitieux, rêveurs d’un avenir nouveau, en mettant en œuvre leurs projets en vue de la réalisation et l’implantation physique de ces derniers en s’associant à certaines associations, entreprises et autres sources qui sont les membres de l’O2E- DA, ou partenaires.

Spécifiquement, l’O2E- DA entend susciter l’engagement des jeunes étudiants dans la prise de leurs responsabilités ; regrouper ces étudiants dans un forum d’échange d’idées et d’expériences ; mener des actions à caractère social dans l’exercice de l’O2E- DA en général et de chaque club en particulier.

« Apprendre à trouver un emploi est une idée obsolète »

A en croire Raya Sana, directrice générale de l’O2E- DA, ces ambitions sont nées du constat que la question d’emplois est devenue un problème crucial qui hante la jeunesse. Ainsi donc, elle invite à l’entrepreneuriat étant même encore sur les bancs, pour être autonome plus tard.

« Apprendre à trouver un emploi est une idée obsolète. Nous avons davantage besoin de créateurs d’emplois que de demandeurs d’emplois. Pour nous, l’être humain n’est pas né pur travailler au service d’autrui, et il dispose d’une capacité naturelle à résoudre ses problèmes. Les jeunes devraient être encouragés à mettre à profit cette créativité pour résoudre les problèmes et changer le monde », lance Raya Sana. 

Raya Sana, directrice générale de l’O2E- DA

« Seul on va plus vite mais ensemble on va plus loin », cite Apollinaire Anthelmo Pooda, président du conseil d’administration de l’O2E- DA. Les membres de l’O2E- DA ne comptent pas faire chemin seuls. C’est dans cette veine qu’ils ont tendu la main à toutes associations qui partagent les mêmes aspirations qu’eux, à rejoindre la danse pour l’intérêt commun.

« Du moment où on vient d’arriver, pourquoi ne pas déjà essayer de voir avec les autres associations quelles sont les perspectives pour qu’on puisse déjà mettre en place, histoire de s’aider mutuellement pour le bien-être du pays, tout en rentrant dans l’accomplissement de nos objectifs », relate le président du conseil d’administration de l’O2E- DA.

Pour l’heure, aucune action concrète n’est menée par les membres de l’Observatoire Estudiantin pour l’Entrepreneuriat et le développement en Afrique. Ayant vu le jour, il n’y a que deux mois, ils ne comptent pas s’arrêter là. Des actions concrètes seront donc posées dans les jours à venir toujours dans l’intérêt commun.

Sié Frédéric KAMBOU

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page