Ouaga : Des transporteurs de la gare de l’Est dénoncent une concurrence déloyale

Les travailleurs de la gare de l’Est ont tenu une assemblée générale ce lundi 15 août 2022. L’objet de cette rencontre était de dénoncer ce qu’ils appellent concurrence déloyale causée par des sociétés de transports de hauts gabarits. 

La suite après cette publicité

« Nous nous sommes regroupés pour dénoncer une concurrence déloyale et des pratiques anormales que les petits transporteurs subissent depuis fort longtemps », déclare, Antoine Kaboré administrateur de la gare, représentant les micro-entreprises de transport.

Des dires de Antoine Kaboré, cette guerre dure depuis 2012. Pour eux, les grandes entreprises de transport s’agrippent aux petites pour vivre. Ce qui est un poids dur pour eux.  « C’est depuis 2012 que nous avons vu que les sociétés de transports veulent s’adosser à des gares publiques pour construire leur gare. 

Et nous avons dénoncé ça à l’époque, et les autorités de l’époque nous ont écoutés et ils ont interdit cela. Mais après leur départ en 2013, et celles qui sont venues ont autorisé cela. Donc nous avons subi ça jusqu’à maintenant. Actuellement nous avons dit trop c’est trop », dénonce-t-il.

« Ils ne peuvent pas venir s’adosser à nos murs pour construire des gares »

Antoine Kaboré invite les entreprises responsables de ce « désordre » à une meilleure organisation pour qu’ensemble chacun puisse s’en sortir.

« S’ils sont à l’intérieur de la gare avec nous, souvent ils ont les heures de départ, nous aussi nous sommes organisés en ligne. Donc s’ils doivent bouger à 10 heures et qu’ à 10 heures 30 il y a des gens qui veulent voyager, nous nous sommes là, les gens peuvent nous suivre, mais s’ils sont dans leur gare, les gens sont obligés de rester, c’est-à-dire qu’ils ont séquestré les passagers jusqu’à attendre leurs heures. 

Nous disons que ce n’est pas normal. Ils n’ont qu’à venir dans la gare, on va faire la concurrence, nous on n’a pas peur s’ils sont à la gare avec nous, il n’y a pas de problèmes… Ils ne peuvent pas venir s’adosser à nos murs pour construire des gares, non, nous n’allons pas accepter », lance l’administrateur de la gare.

D’après le constat, une compagnie de transport est en phase d’implanter une gare juste à proximité de la gare de l’Est. Face à cette pratique, les responsables de la gare de l’Est déplorent cela et entendent mener des actions pour empêcher la réalisation de cette gare.

« Nous allons interpeler la mairie aussi »

« Nous avons interpellé leur représentant, nous lui avons demandé d’aller transmettre notre message, si c’est une gare, il n’a qu’à arrêter, parce que nous n’allons pas accepter. Si c’est une gare, il n’a qu’à arrêter purement et simplement. Maintenant, nous allons interpeler la mairie aussi, si la mairie ne veut pas règlementer le transport dans la ville de Ouagadougou, c’est qu’elle va créer un désordre qu’elle ne pourra pas gérer », menace-t-il.

Antoine Kaboré, administrateur de la gare, représentant les micros entreprises de transport

Face à ces propos, le représentant de la compagnie incriminée dit avoir tendu une oreille attentive. Il promet de transmettre le message à ses premiers responsables, pour trouver une issue favorable.

Sié Frédéric KAMBOU

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page