Campagne de reboisement : L’ONG DIAFASUD met en terre 20 plants

Pour la 1re édition des 72 heures de la diaspora, l’Organisation non gouvernementale (ONG) La Diaspora pour le développement durable de l’Afrique (DIAFASUD) a organisé ce samedi 20 août 2022 à Guigtenga, dans la commune rurale de Koubri, une campagne de reboisement.

La suite après cette publicité

Ce sont 20 plants qui ont été mis en terre à l’occasion de la 1re édition des 72 heures de la diaspora, voulue par l’Organisation non gouvernementale (ONG) la Diaspora pour le développement durable de l’Afrique (DIAFASUD) et ses partenaires.

Issifou Ouédraogo.
Issiffou Ouédraogo, président de la DIAFASUD (à gauche).

Selon Issiffou Ouédraogo, président fondateur de DIAFASUD, cet acte va en droite ligne avec les quatre axes d’interventions de la DIAFASUD à savoir l’éducation, l’environnement, l’équité sociale et l’économie. 

« L’un des piliers, c’est l’environnement. C’est pour cela que nous voulons impacter les 72 heures à travers un reboisement diaspora Forest qui fait partir du programme de DIAFASUD », a -t-il expliqué.

Le choix de la cité de la diaspora pour cette 1re édition parce que, « le plan de DIAFASUD, c’est d’avoir une forêt dans toutes les provinces du Burkina et partout en Afrique, en impliquant la diaspora », s’est justifié le président de la DIAFASUD.

Une initiative louable

Moumouni Tionsa.
Moumouni Tionsa, Burkinabè résidant à New York.

Moumouni Tionsa, Burkinabè résidant à New York, a trouvé noble l’initiative de son camarade Ouédraogo Issiffou. « Nous avons vu que c’est une initiative noble. Nous sommes donc venus le soutenir et lui dire que la diaspora le soutient et le félicite pour l’initiative qu’il a eue », a-t-il déclaré.

Lamine Kinda, résident de la cité, a pour sa part félicité le projet et souhaité bon vent. « C’est un projet louable. Ça nous fait plaisir d’avoir pensé à notre cité. Ça nous va droit au cœur. Du courage et bon vent à vous !» s’est-il réjoui.

Pr Zekiba Tarnagda.
Pr Zekiba Tarnagda, futur résident.

Pour le Pr Zekiba Tarnagda, Chercheur à l’Institut de recherche en science de la santé (IRSS), par ailleurs président de l’Association « One Health », et futur résident de la cité, c’est une joie et un engagement personnel de sensibiliser tous les autres à l’idée d’avoir une cité verte.

« Les gens cherchent des habitations et généralement ils oublient que les arbres font partir du bien-être. Sans les arbres, il n’y a pas d’oxygène, il n’y a pas de pluie. C’est une très bonne chose et je pense que si on arrive à dire que chaque villa, chaque cité de la diaspora un arbre par an, d’ici 5 ans ça va devenir une forêt », a-t-il avancé.

La journée de reboisement continue sur le site du CENASA, avec l’exposition du business de la diaspora. Demain, dimanche 21 août 2022, il est prévu un tournoi de football. En apothéose de cette 1re édition, un diner gala.

Micheline Ouédraogo et Amira Farida Sanou (stagiaires)

Burkina 24

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page