Opération Mana Mana : La région du centre joue sa partition

Dans le cadre de la poursuite de l’opération Mana Mana dans la ville de Ouagadougou, le Gouverneur de la région du centre, Abdoulaye Bassinga, accompagné du Président de la délégation spéciale de la commune de Ouagadougou, Boureima Sawadogo, a sillonné les arrondissements 4 et 10 de Ouagadougou en plus de la commune rurale de Saaba pour encourager les populations engagées à assainir leur cadre de vie, ce samedi 27 août 2022. 

La suite après cette publicité

L’action s’inscrit toujours dans le cadre de l’initiative Gouvernementale qui a consacré tous les derniers samedi du mois à l’opération mana mana.

Suite au lancement national, la région du centre a initié alors de façon tournante l’opération dans les 12 arrondissements de Ouagadougou ainsi que les 6 communes rurales de la région du centre.


Après l’arrondissement 3 et 1, les arrondissements 4 et 10 ainsi que la commune rurale de Saaba ont été le théâtre de l’opération mana mana sous l’initiative des autorités régionales.

Structures associatives, entreprises, populations riveraines, etc. ont pris d’assaut les sites retenus dans les trois arrondissements et communes. Le rond-point rotary club de Tanghin dans l’arrondissement 4, le marché 14 yaars dans l’arrondissement 10 et le marché de la commune rurale de Saaba ont connu un coup de balai.

Pour les autorités régionales, au delà de l’aspect sanitaire, certes prioritaire, l’acte  prône des valeurs. « Les sites qui ont été identifiés c’est des yaars.  Quand on dit un yaar c’est un marché.

Un marché,  ça regroupe beaucoup de personnes issues de  divers horizons. C’est symbolique.  Mais c’est significatif. C’est-à-dire que les yaars sont notre second lieu. Nous devons les maintenir propres. Au-delà de ça, nous devons maintenir la cohésion sociale, c’est le vivre ensemble », a exprimé Abdoulaye Bassinga, Gouverneur de la région du centre.

Abdoulaye Bassinga, Gouverneur de la région du centre.

Pour les Présidents des délégations spéciales des sites du jour, l’importance de la salubrité n’est pas à démontrer. C’est gage d’un développement durable par delà la santé de la population. Il faut également noter la mobilisation des autorités coutumières, religieuses, administratives pour soutenir l’initiative.

Akim KY
Burkina 24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page