Manga : Des hommes de médias éclairés sur les axes du PAIF-PME

Les 5 et 6 septembre 2022 à Manga dans le centre-sud, la coordination du Projet d’Appui à l’Inclusion Financière et l’accès au financement des Petites et Moyennes Entreprises (PAIF-PME), a organisé un atelier d’information et de sensibilisation au profit des acteurs des médias sur les interventions du projet en faveur de l’inclusion financière des populations au Burkina Faso.

La suite après cette publicité

Le Projet d’Appui à l’Inclusion Financière et l’accès au financement des Petites et Moyennes Entreprises (PAIF-PME) est une initiative du gouvernement burkinabè, avec l’accompagnement de la Banque Mondiale. Le projet a été lancé officiellement en octobre 2020.

Selon le coordinateur du projet, Kaongo Wilfrid Séraphin Kientega, l’objectif est d’accroître l’accès aux services financiers numériques et faciliter l’accès au crédit pour des bénéficiaires ciblés qui sont, entre autres, des particuliers, les agriculteurs, les femmes et « les PME non desservies et mal desservies financièrement ».

Le Projet est structuré en quatre composantes qui consistent à augmenter l’utilisation des comptes de transaction ; à renforcer la capacité institutionnelle pour accroitre l’inclusion financière, à augmenter l’accès des agriculteurs et des PME au crédit, et aussi la gestion pratique du projet.

La composante 4 est une composante transversale qui soutient la mise en œuvre des composantes techniques. Elle est conduite par l’Unité de gestion du projet (UGP). L’atteinte des objectifs du projet implique une synergie d’actions de plusieurs acteurs et parties prenantes et la communication s’avère être cruciale pour cet ultime but, selon le coordinateur.

D’où la rencontre dans la cité de l’épervier avec les professionnels des médias. « Il était important pour nous, de nous attacher les services, l’accompagnement de la presse pour éventuellement non seulement rendre compte de ce que nous faisons, et puis éventuellement relayer ce que nous faisons comme activité auprès de la population.

 C’est pour cela nous pensons aujourd’hui qu’il est grand temps que nous organisons cet atelier avec les médias pour vraiment qu’ils puissent nous accompagner éventuellement à ce que l’information juste puisse parvenir aux bénéficiaires », a justifié Kaongo Wilfrid Séraphin Kientega.

A l’entendre, cette rencontre avec les hommes de médias, intervient suite à une série de rencontres de sensibilisation des acteurs et bénéficiaires dans les différentes régions dans l’optique d’atteindre les objectifs.

Le projet a une durée de mise en œuvre de 6 ans (2019-2025) pour un cout global de 60, 5 milliards de FCFA. La trentaine de Journalistes réunis à Manga ont bénéficié des explications sur les grands axes du projet ainsi que l’état de mise en œuvre sur le terrain.

Akim KY

Burkina 24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page