Les cadres de l’administration publique à l’école du Conseil des ministres

Le Premier ministre, Albert Ouédraogo, a présidé, ce mardi 13 septembre 2022 à Ouagadougou, l’ouverture officielle des sessions de renforcement des capacités des cadres de l’administration publique, initiées par le Secrétariat général du gouvernement et du Conseil des ministres. 

La suite après cette publicité
Albert Ouédraogo
Le Premier ministre, Albert Ouédraogo.

Le Premier ministre, Albert Ouédraogo, s’appuyant sur le bilan des activités du Conseil des ministres de ces cinq (05) dernières années (2017-2021), a fait savoir que sur 3 397 dossiers introduits en Conseil des ministres, 2 354 dossiers ont été adoptés soit en moyenne 69, 20% de taux d’adoption. Et au moins 30, 80% des dossiers ont été rejetés.

A en croire Albert Ouédraogo, « les lacunes de fond et de forme constatées dans les rapports introduits en Conseil des ministres et la faible qualité rédactionnelle et juridique des projets de lois ou de décrets » sont en partie les causes majeures liées auxdits rejets.

Jacques Sosthène Dingara
Jacques Sosthène Dingara, SG du gouvernement et du Conseil des ministres.

« Ces sessions de formation visent à renforcer les compétences des cadres de l’administration publique en matière d’élaboration des textes législatifs et règlementaires, en élaboration des rapports ou des publications orales en Conseil des ministres, mais aussi à constater l’agenda de la Transition », a laissé entendre Jacques Sosthène Dingara, Secrétaire général (SG) du gouvernement et du Conseil des ministres. 

Ainsi, pour de meilleurs échanges, il a été prévu de procéder en sessions de formation. La première session, des dires du SG du gouvernement et du Conseil des ministres, devrait se tenir du 13 au 15 septembre 2022. La seconde session, du 20 au 22 septembre 2022. Et la dernière session, du 27 au 29 septembre 2022.

Tambi Serge Pacôme ZONGO

Burkina 24 

Écouter l’article
publicite


publicite

Serge Pacôme ZONGO

Tambi Serge Pacôme ZONGO, journaliste s'intéressant aux questions politiques et de développement durable.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page