Promotion des biotechnologies agricoles et environnementales : Les meilleurs journalistes récompensés

Pour la 6e année consécutive, le Forum Ouvert sur les Biotechnologies Agricoles du Burkina (OFAB) a magnifié les meilleurs journalistes qui se sont illustrés au cours de l’année à travers leurs productions journalistiques. Au cours d’une cérémonie de récompense tenue ce vendredi 22 octobre 2022 à Ouagadougou, les meilleures productions journalistiques dans les différentes catégories des médias (presse écrite/en ligne,  radio et télévision) ont été distinguées.

La suite après cette publicité

Malgré un contexte marqué par le report de presque tous les grands événements compte tenu de la situation socio-politique au Burkina, OFAB, lui, a réussi le pari d’organiser l’édition 2022 du prix d’excellence en journalisme sur les biotechnologies agricoles et environnementales. 

Cheville ouvrière de la promotion de la communication sur les nouvelles avancées scientifiques et technologiques notamment celles liées à l’avènement de la technologie de l’ADN recombinant, c’est tout naturellement que OFAB Burkina a tenu à magnifier le mérite des meilleurs journalistes qui se sont illustrés de par la qualité de leurs productions journalistiques.

« La vision de OFAB est de promouvoir la sécurité alimentaire à travers une contribution significative des biotechnologies agricoles. C’est ainsi que le prix de l’excellence en journalisme sur les biotechnologies agricoles et environnementales se positionnent comme une initiative de promotion, de valorisation du travail de la recherche agricole et environnementale », a indiqué le coordonnateur de OFAB/Burkina Dr. Edgard Valentin Traoré.

Les trois lauréats de l’édition 2022 posant avec leurs prix

En effet, la sécurité alimentaire demeure un très grand défi au Burkina. Et pourtant, malgré la mise à disposition par les chercheurs d’un paquet de technologies et d’outils pour permettre l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire, l’adoption de ces outils n’est pas encore la chose la mieux partagée.

Il parait évident, selon le secrétaire général du ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, T. Issa Somé, que la méconnaissance des technologies et les messages de désinformation autour de ces technologies contribuent à susciter la crainte et la peur face au progrès.

Or sous d’autres cieux, poursuit-il, ces technologies contribuent chaque jour à la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations, et mieux encore la recherche a permis l’apparition d’outils plus modernes et plus performantes de la biotechnologie parmi lesquels l’édition génomique. 

La lauréate de la catégorie radio, Dolly Kiriad de la Rtb 2 Sud-Ouest, recevant son prix des mains du SG du ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation

« Nous avons l’ensemble des outils nécessaires pour juguler le problème de l’autosuffisance alimentaire. Il suffit que nous nous appropriions les technologies appropriées tant d’un point de vue de la mécanisation agricoles et d’un point de vue de l’utilisation des produits issus de la biotechnologie maîtrisée », ajoute le secrétaire général du ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation.

Tout en félicitant la coordination de OFAB pour l’institution de ce prix d’excellence qui va booster les productions journalistiques dans le secteur des biotechnologies vertes, T. Issa Somé a lancé un appel aux médias à consacrer une part privilégiée du traitement de l’information à la recherche scientifique.

Cette année, le jury du prix d’excellence a réceptionné 11 œuvres selon la présidente du jury Valentine Zoungrana. Mais comme dans les éditions précédentes, certaines œuvres ont encore fait l’objet de disqualification pour diverses raisons. Le jury a donc recommandé à la coordination de OFAB d’organiser un atelier de partage d’informations au profit des journalistes sur les différentes déclinaisons de la biotechnologie. 

Ainsi à l’issue de la compétition, Paténéma Omar Ouédraogo des Editions Sidwaya a été désigné lauréat dans la catégorie presse écrite/ligne pour son œuvre « sécurité alimentaire, le niébé bt une légumineuse prometteuse ».  Dans la catégorie Télé, Moussa Sanou, de la RTB/télé,  avec son œuvre « Biotechnologie au service de la santé du végétal et de l’environnement », est le vainqueur. Dans la catégorie radio, Dolly Kiriad de la Rtb 2 Sud-Ouest, avec son œuvre intitulée « le coton bt, l’ami des producteurs du Sud-ouest du Burkina Faso », repart avec le graal.

Ces trois lauréats ont reçu chacun, en plus du trophée, la somme de 500 000 FCFA, une attestation et des gadgets. Des prix d’encouragements ont été attribués aux autres participants. La 7e édition du prix OFAB est prévue en 2023. 

C’est en 2012 que OFAB a été établi au Burkina à travers une collaboration entre la Fondation Africaine des Technologies Agricoles (AATF) et le CNRST. A noter qu’en plus du Burkina (seul pays francophone du forum), OFAB existe dans 9 autre pays que sont le Kenya, l’Ouganda, la Tanzanie, l’Ethiopie, le Nigeria, le Ghana, le Mozambique, le Rwanda et le Malawi.

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page