« Des jeunes filles amères », dédicace de la première œuvre de Sayouba Traoré éditée au Burkina

« Des jeunes filles amères », recueil de nouvelles édité par les éditions Plum’Afrik, a été dédicacé ce jeudi 27 octobre 2022 à Ouagadougou par Sayouba Traoré, journaliste, littéraire, producteur de l’émission « Le coq chante » de Radio France internationale (RFI). 

La suite après cette publicité
Couverture arrière et avant de l’oeuvre.

Seydou Zombré, professeur certifié de français, a présenté « Des jeunes filles amères », œuvre de Sayouba Traoré, journaliste, littéraire, producteur de l’émission « Le coq chante » de Radio France internationale (RFI) comme un recueil de nouvelles de 9 titres repartis sur environ 100 pages.

La couverture avant, qui présente une jeune fille avec la main sous le menton, des dires de Seydou Zombré, est symbolique surtout dans nos traditions. De son interprétation, « cette œuvre va retracer la douloureuse vie des jeunes filles qui connaissent des grossesses précoces et qui sont généralement abandonnées à elles-mêmes », a-t-il dit, ajoutant que la couleur noire sous le menton est assez significative de la difficile vie que ces filles connaissent.

Le poids de la tradition ; l’échec des parents dans l’éducation ; la naïveté des jeunes filles ; la souffrance des filles-mères ; les maladies génitales féminines, notamment la fistule ; la ruse des hommes ; les grossesses précoce et juvénile ; la sensibilisation à la contraception ; le mariage forcé ; la prostitution sont, entre autres, thématiques, si l’on en croit M. Zombré, abordées dans l’œuvre.  

Sayouba Traoré
Sayouba Traoré, auteur.

L’auteur dit avoir choisi la nouvelle qui est un genre littéraire court où l’on ne peut tricher. « J’ai choisi la nouvelle parce que c’était le plus court où on ne peut pas tricher », a-t-il expliqué. Aussi a-t-il fait savoir, la nécessité d’aborder le thème de « la fille-mère ». « Parce que, sans qu’on ne le sache, c’est un tissu qui a déstructuré nos familles », a-t-il avancé.

Pour rappel, « Des jeunes filles amères » est la première œuvre littéraire de la bibliographie de Sayouba Traoré à être éditée au Burkina. Au prix unitaire de 4 000 F CFA, l’œuvre est disponible à la maison d’édition Plum’Afrik.

Tambi Serge Pacôme ZONGO

Burkina 24

publicite


publicite

Serge Pacôme ZONGO

Tambi Serge Pacôme ZONGO, journaliste s'intéressant aux questions politiques et de développement durable.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page