Ouaga/Tampouy : Un tournoi de maracaña pour promouvoir le vivre ensemble et la paix

L’édition 2022 du tournoi maracaña « La paix », organisée au quartier Tampouy de Ouagadougou, a connu son apothéose le dimanche 30 octobre 2022 à l’occasion d’une finale qui a opposé l’AS Sobrito et l’AS Petit poussin.

La suite après cette publicité

C’est par le score de 1-0 que l’AS Petit poussin a disposé de l’équipe de l’AS Sobrito à l’occasion de la finale de l’édition 2022 du tournoi maracaña « La paix » de Tampouy. En effet, dans un match d’une durée de 2 fois 25 minutes, la combativité, l’envie de gagner était à son paroxysme au point d’assister, quelques minutes après l’ouverture du score à la seconde période, à des échauffourées entre les différents acteurs ainsi que leurs supporters.

Abdoul-Aziz Kiemtoré, capitaine de l’équipe vainqueure, dit avoir abordé la finale à deux niveaux. « On a l’abordée moralement à la maison avant de venir jouer physiquement…Une finale, ça se gagne, ça ne se joue pas », a-t-il également dit. Sur l’ensemble de la compétition, « On est content parce qu’on n’a encaissé que deux buts », a-t-il indiqué.

Salif Guira
Salif Guira, parrain.

Le parrain, Salif Guira, pour qui c’est un plaisir d’accompagner cette jeunesse, dit avoir trouvé belle la finale. « Nous encourageons la population à soutenir la jeunesse pour qu’elles s’unissent afin de relever les défis auxquels le Burkina Faso est confronté », a-t-il mentionné, marquant sa disponibilité à accompagner les prochaines éditions rentrant toujours dans le cadre du rassemblement de la jeunesse.

Boureima Tao
Le promoteur, Boureima Tao.

« Nous avons initié ce tournoi parce que notre pays vit un moment crucial de son histoire. Nous remarquons une déchirure du tissu social. La cohésion sociale est à rechercher dans le pays. A l’endroit de la jeunesse, parce que, qui dit population, parle de la jeunesse. Si nous inculquons à la jeunesse le vivre ensemble et la cohésion sociale, je pense que la population, dans son ensemble, peut avoir ces valeurs afin qu’il y ait une nation de paix », a indiqué le promoteur, Boureima Tao.

Le 2e de la compétition a reçu un trophée, une somme de 75 000 F CFA, un jeu de maillots et un ballon. Quant au premier, il est reparti avec le trophée du vainqueur, une somme de 100 000 F CFA, un jeu de maillots et un ballon. Les troisième et quatrième s’en sont respectivement sortis avec une somme de 50 000 F CFA et 25 000 F CFA et un ballon.

Placée sous le thème : « La cohésion sociale et le vivre ensemble comme facteur de la paix et de la réconciliation nationale », l’édition 2022 a enregistré la participation de 30 équipes.

Tambi Serge Pacôme ZONGO

Burkina 24

publicite


publicite

Serge Pacôme ZONGO

Tambi Serge Pacôme ZONGO, journaliste s'intéressant aux questions politiques et de développement durable.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page