Africa Sourcing and Fashion Week : Des exposants Burkinabè chez l’ambassadeur Sylvain Yaméogo

publicite

Sylvain Yaméogo, Ambassadeur, Représentant Permanent adjoint du Burkina Faso à Addis Abeba a reçu un groupe d’exposants Burkinabè présent à Addis Abeba dans le cadre de la huitième édition de Africa Sourcing and Fashion Week.

La suite après cette publicité

Ce groupe est composé des représentants de la Coalition pour la Transformation du Coton bio (CTCB), de la confection textile Africa, de l’Union nationale des  producteurs de coton du Burkina Faso (UNPCB), de la  SOFITEX, venus tous faire la promotion et présenter le coton Burkinabè et ses produits semi-finis et finis.

En tête d’affiche, le Faso dan fani porte haut les couleurs à travers ses déclinaisons sous forme de chemises, de tissus tissés à la main, de serviettes hygiéniques pour filles, de masques anti-Covid, de pagnes etc…

Cette rencontre entre les exposants burkinabè et l’Ambassadeur Yaméogo a été une opportunité pour réfléchir sur les atouts du textile burkinabè, sa valorisation et sa promotion au niveau régional et international, car selon les mots de l’Ambassadeur, il est nécessaire de poursuivre le processus de  labellisation des produits made in Burkina. Ceci pour accélérer leur meilleur positionnement sur le marché africain et international.

Ce qu’il est convenu d’appeler aujourd’hui l’or blanc, le coton, est un produit de développement stratégique pour le Burkina Faso.

En conclusion, l’Ambassadeur et ses hôtes se sont engagés à travailler pour promouvoir davantage la filière textile et l’habillement burkinabè dans la juridiction et en Afrique, étant donné que la matière première est abondante, la qualité du coton reconnue et l’expertise dans ce domaine prouvée. Dès lors, pour booster cette filière et la rendre plus compétitive, il faudrait que les structures étatiques compétentes, de concert avec les associations et groupes privés œuvrant dans le domaine, travaillent en synergie pour positionner le coton burkinabè et ses produits dérivés sur le marché international grâce à l’innovation et à un marketing offensif.

Car le coton bio burkinabè, au-delà d’être un simple produit agricole commercialisable, est un Label national !

Source : Ambassade Mission Permanente du Burkina Faso à Addis Abeba

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page