Bien-être familial au Burkina Faso : L’USAID lance « Hèrè » pour 12 mois de sensibilisation

publicite

La campagne intégrée de sensibilisation et de communication sur le changement de comportement dans la Nutrition, la santé maternelle, néonatale et infantile, la planification familiale, la santé sexuelle dénommée « Hèrè » a pris son envol à compter de ce vendredi 25 novembre 2022, à Ouagadougou. Hèrè est une initiative Financée par l’Agence américaine pour le développement international (USAID). Elle entend s’engager pour le bien-être familial et va durer environ une année sur le territoire national.

La suite après cette publicité

Cette campagne ainsi lancée se veut un  catalyseur du changement social et comportemental dans de multiples domaines de la santé en créant une identité avec les différents messages, selon la représentante pays de l’USAID, Alyson McFarland. « Le citoyen a droit à une couverture sanitaire adéquate. C’est là que cette campagne trouve toute son importance », a-t-elle dit.

Pour ce faire, la campagne sera axée sur deux phases et va concerner les acteurs des différents ministères et ONG. A écouter la représentante pays, la première phase va consister en des diffusions de messages, à l’élaboration des stratégies et à l’identification des points de chutes, des concepts et des thématiques de la campagne et va durer 3 mois. La deuxième phase quant à elle va s’étendre jusqu’en septembre 2023 toujours avec des activités de communication.

A entendre le ministre en charge de la santé, Dr Robert Lucien Jean-Claude KARGOUGOU, président de la cérémonie, le gouvernement est conscient du fait  que l’amélioration de la santé passe par une sensibilisation des acteurs. « C’est pourquoi je dirais que cette initiative s’inscrit en droite ligne de la politique de santé du gouvernement. C’est donc pour nous une véritable gageure de lancer cette campagne », a-t-il ajouté avant de lancer un appel à une participation massive de la population.

C’est donc parti pour 12 mois de sensibilisation et de communication sur la santé sexuelle et reproductive, la Nutrition, le paludisme, la santé maternelle, néonatale et infantile, sur toute l’étendue du territoire burkinabè.

Abdoul Gani BARRY 

Burkina 24 

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page