Séminaire national des femmes de la CGT-B : La situation nationale et les cancers du col de l’utérus et du sein au cœur des échanges

Dans le cadre du programme d’activité 2022 du Bureau national confédéral (BNC), en partenariat avec la fondation Rosa Luxembourg, il s’est tenu, les 25 et 26 novembre 2022 à Ouagadougou, un séminaire national des femmes militantes de la Confédération générale du travail du Burkina (CGT-B). 

La suite après cette publicité
Remise du cahier de participant au SG Moussa Diallo.

« Une sensibilisation générale ; la formation et l’auto formation des acteurs dans les affaires syndicales ; l’implication des femmes travailleuses dans les prises de décision au sein de la structure syndicale ; la prise en compte des préoccupations spécifiques des femmes dans l’élaboration des plateformes revendicatives ; la compétitivité de la femme syndicale à mériter sa place et non à attendre des nominations par complaisance ».  

Telles sont entre autres recommandations auxquelles sont parvenues les femmes militantes de la Confédération générale du travail du Burkina (CGT-B) au sortir de leur séminaire national des 25 et 26 novembre 2022.

Moussa Diallo
Moussa Diallo, SG du BNC de la CGT-B.

Moussa Diallo, Secrétaire général (SG) du Bureau national confédéral (BNC) de la CGT-B, a salué la tenue dudit séminaire dont l’objectif général a été « de contribuer à élever le niveau de conscience syndicale et politique des femmes militantes et à une prise de conscience sur les problèmes de santé publique comme les cancers du col de l’utérus et du sein », a-t-il fait savoir.

Carole Benon SGA chargée de la presse et de l’information au BNC de la CGT-B.

Pour Carole Benon, Secrétaire générale adjointe (SGA) chargée de la presse et de l’information au BNC de la CGT-B, la tenue de ce séminaire national, qui a regroupé les leaders des femmes des régions du Burkina, est une occasion pour les femmes de se retrouver et d’échanger sur des thèmes d’actualité afin d’approfondir leurs connaissances pour mieux s’orienter et mieux se situer sur le contexte national.

Pour rappel, le présent séminaire a réuni une quarantaine de femmes venues de toutes les structures de la CGT-B. « Les cancers du col de l’utérus et du sein, un problème de santé publique » et « Situation nationale : quelle alternative pour le peuple ? » sont les deux thèmes centraux qui ont guidé les échanges pendant le séminaire.

Tambi Serge Pacôme ZONGO

Burkina 24

publicite


publicite

Serge Pacôme ZONGO

Tambi Serge Pacôme ZONGO, journaliste s'intéressant aux questions politiques et de développement durable.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page