34e journée de lutte contre le SIDA : Pousser à l’égalité pour mettre fin au fléau !

Le Burkina Faso a célébré ce jeudi 1er décembre 2022, la 34e journée de lutte contre le SIDA. Placée sous le haut patronage du ministre de la santé, la cérémonie commémorative s’est tenue à Ouagadougou sous le thème « poussons pour l’égalité ». La cérémonie a également connu la présence du ministre en charge de la solidarité nationale ainsi que d’éminentes personnalités du monde de la santé. 

La suite après cette publicité

Il est célébré le 1er décembre de chaque année la journée mondiale de lutte contre le sida.  Cette année encore, les autorités politiques et administratives burkinabè, les personnes vivant avec le VIH, les associations de lutte contre le Sida se sont réunies en cette date pour renouveler leur engagement à lutter contre ce fléau. « Poussons pour l’égalité » est le thème choisi pour cette journée.

Selon Ndimira Nsabimana Félicité, directrice pays de l’ONUSIDA, le thème de cette année est une invite à l’action car les personnes infectées sont souvent victimes d’inégalités.

« C’est une incitation pour nous tous à travailler pour les actions pratiques nécessaires pour lutter contre les inégalités et aider à mettre fin au sida. Egaliser l’accès aux droits ; égaliser l’accès aux services égaliser l’accès au meilleur de la science et de la médecine », a-t-elle indiqué.

Ndimira Nsabimana Félicité a par ailleurs indiqué qu’en 2021, il y a eu 1,5 millions de nouvelles infections, que toutes les deux minutes une adolescente ou une jeune femme a été infectée par le VIH, que la pandémie du SIDA a pris une vie chaque minute en 2021, et seulement 52% des enfants vivant avec le VIH avaient accès à des médicaments vitaux.

Pourtant, depuis l’apparition de la maladie au Burkina Faso, des avancées significatives dans la lutte contre la maladie ont été constatées. Le ministre en charge de la santé, Dr Robert Lucien Kargougou a révélé qu’il y a une baisse significative de la prévalence du VIH qui est passée autour de 7,1 % en 1997 à 0,6% de nos jours.

74 340 personnes vivant avec le VIH (PVVIH) sont sous traitement ARV soit 85%, 31 268 PVVIH ont une charge virale supprimée, la gratuité des prestations est effective pour les PVVIH. Il est également noté une amélioration des dispositifs d’approvisionnement en intrants et réactifs.

Le ministre en charge de la santé Robert Lucien Kargougou
Le ministre en charge de la santé Robert Lucien Kargougou

En dépit des progrès qui ont été enregistrés, des efforts doivent toujours être faits pour diminuer le nombre des nouvelles contaminations, a fait savoir le ministre en charge de la santé, Dr Robert Lucien Kargougou.

Il s’agit de la poursuite des activités de sensibilisation sur le VIH dans le contexte du défi sécuritaire, en mettant l’accent sur les couches vulnérables telles que les PDI, les jeunes et les adolescents ; la disponibilisation des intrants VIH dans un contexte de covid 19, du renforcement de l’implication des partenaires de femmes enceintes pour une meilleure adhésion au dépistage, et l’amélioration de l’accès des PVVIH à la charge virale (moins de 50%).

Le sida est une menace pour la santé et l’hygiène publique. L’objectif de mettre fin au SIDA à l’horizon 2030 est envisageable à en croire le ministre de la santé.

« Pour mettre fin au sida comme menace de santé mondiale et atteindre nos objectifs pour 2030, il est essentiel d’éliminer la stigmatisation et la discrimination, de mettre les individus sans exclusion au centre de l’action, de tenir compte des droits humains dans la riposte et d’adopter des stratégies tenant compte du genre », a révélé Dr Robert Lucien Kargougou.

A cet effet, il a pris l’engagement de poursuivre les efforts pour l’atteinte des 3×95 de l’ONUSIDA, afin qu’à l’horizon 2030, le SIDA soit classé dans la liste des maladies éradiquées.

Des récipiendaires
Des récipiendaires

Au cours de la cérémonie, certains acteurs de la santé ont reçu une distinction honorifique de la part du président de la transition pour leur engagement sans faille dans la lutte contre le VIH SIDA.

Flora KARAMBIRI

Burkina 24 

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page