Mondial 2022 : Deux pays africains pour affronter les huitièmes de finale

La 22e édition de la coupe du monde fait son bonhomme de chemin.

La suite après cette publicité

Voilà maintenant près de deux semaines que le monde entier vibre au rythme du football à travers le mondial 2022 au Qatar. 48 matchs ont jusque-là permis de faire le plein de sensations et d’émotions dans ces phases de poules.

A l’heure actuelle, les 16 équipes qui accéderont aux huitièmes de finale, qui débutent à partir de ce samedi 3 décembre 2022 sont connues. D’emblée il faut noter que le pays organisateur (Qatar) a très tôt quitté la compétition.

Pour ce qui est des surprises, l’Allemagne et la Belgique promues comme favoris de l’édition n’ont pas pu suivre la cadence. Résultats : une élimination prématurée.

Sur les cinq représentant le continent africain, deux pays (Sénégal et Maroc) auront le privilège de continuer l’aventure même si les cinq ont comptabilisé 4 victoires sur leurs confrontations.

Les lions Indomptables du Cameroun, malgré une élimination prématurée ont quand même inscrit leur nom dans l’histoire de la compétition en devenant la première équipe africaine à remporter un match du mondial face à la Seleção (Brésil) grâce à un but de Vincent Aboubakar.

De l’autre côté (en Asie) également deux sélections rejoignent cette deuxième étape (le Japon et la Corée du Sud) mais aussi l’Australie.

Autre fait, de plus en plus la nouvelle technologie du ballon connecté crée des divergences d’opinions et cela depuis le match Japon vs Belgique où un incident de ballon hors ou non de la ligne a occupé les débats.

Non seulement celui-ci, mais aussi l’attribution d’un supposé but de Christiano Ronaldo à Bruno Fernandes lors des deuxièmes journées.

La liste des qualifiés à ces huitièmes de finale

Sénégal

Brésil

Suisse

Portugal

Pays-Bas

France

Angleterre

Etats-Unis

Australie

Argentine

Pologne

Maroc

Croatie

Corée du Sud

Japon

Espagne

Abdoul Gani BARRY

Burkina 24 

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page