Tribune | « Pouvoir du MPSR 2 : Des postures qui créent l’instabilité » (Cédric Ouédraogo)

Ceci est une opinion de Cédric Ouédraogo, Président du Mouvement Citoyens de la Diaspora Burkinabè, sur l’actualité au Burkina Faso.  

Depuis les évènements du 30 septembre 2022 ayant conduit le capitaine TRAORÉ au pouvoir, s’il y a bien un domaine où le nouveau pouvoir pèche de façon intentionnelle, c’est bien celui de la communication.

La suite après cette publicité

L’opinion aura remarqué que des positions prises par le Président Traoré et le Premier ministre Kyélem font permanent l’objet de polémiques avec bien souvent des manifestations de rue. Nous énumérons quelques faits majeurs :

– la position d’après prise de pouvoir assez nuancée du Chef de l’État sur la question des partenaires du Burkina Faso qui a créé à plusieurs reprises des manifestations violentes devant l’ambassade de la France et la base des forces spéciales françaises à Kamboinsé ;

– le tâtonnement et le volt face avec la position du premier ministre sur l’affaire des ministres contestés dans le gouvernement KYELEM 1 ;

– le volt face constaté sur l’espoir annoncé sur la diminution du prix du carburant ;

– les tergiversations au sommet du pouvoir constatés sur la question de l’initiative d’Accra avec la polémique béate suscitée au sein de l’opinion ;

– la main tendue du Chef du gouvernement à la France sur le financement et l’armement des VDP ;

– la polémique totale née de la rencontre entre le Président TRAORÉ et des OSC relative à des propos tenus ou pas par le Président du Faso sur une question de coup d’Etat.

Cette approche gouvernementale de vouloir une chose et son contraire, et d’espérer en tirer des dividendes politiques créé des tâtonnements au sommet de l’État couronnés par des manifestations de rue. Cette situation donne l’impression d’un pouvoir qui cherche encore ses repères dans ce contexte critique où tout doit être fait pour rassurer les populations.

L’urgence de la situation sécuritaire impose de quitter dans ces petits calculs de politiciens pour donner une lisibilité claire de la vision du nouveau pouvoir sur les questions majeures. La posture de voir noirs les jours pairs et de voir rouges les jours impairs peuvent entraîner une situation d’instabilité dans la gouvernance.

Pour le Mouvement Citoyens de la Diaspora Burkinabè

Cédric OUEDRAOGO

Président

publicite


publicite

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page