Coupe de l’Ambassadeur de Chine au Burkina : Les Dragons Stratèges et Oumarou Ganga survolent la 3e édition

La troisième édition de la Coupe de l’Ambassade de la république populaire de Chine s’est disputée du 28 au 29 décembre 2022 à la salle des arts martiaux de l’ISSDH. Oumarou Ganga de l’Association Dragons stratèges a remporté le titre de meilleur athlète de la compétition.

La suite après cette publicité
L’ambassade de Chine au Burkina Faso a salué la qualité de l’organisation de la compétition.

Avec trois médailles d’or, Oumarou Ganga se fait respecter à la troisième édition de la Coupe de l’ambassade de la république de Chine populaire au Burkina Faso. Le jeune athlète s’est illustré par son assurance dans le combat (sanda) et dans les démonstrations.

Il a retenu l’attention parmi les 181 athlètes, tous médaillés, issus des 19 clubs du championnat national et sélectionnés pour prendre part à cette compétition. Il s’agit des meilleurs selon Oumar Dao, le directeur technique national de la fédération burkinabè de kung fu wushi.

La confirmation, Régis Zombré

L’un des athlètes qui a également retenu l’attention est Régis Zombré, déjà désigné meilleur athlète de l’Association des journalistes sportifs du Burkina Faso (AJSB) en 2022. « Régis est un athlète exceptionnel dans le sens que c’est un enfant qui aime le kung fu wushi, il est assidu au club, il aime ce qu’il fait et il fait des merveilles au niveau national. La force de Régis, c’est sa force et l’assurance », assure son entraîneur Boureima Ouédraogo, fondateur de l’Association Dragons stratèges.

Pour lui, ce jeune athlète a besoin de soutien pour prendre part aux compétitions internationales. D’ailleurs son club Association Dragons stratèges s’en sort avec 26 médailles en or, 12 en argent et 7 en bronze soit un total de 47 médailles. Le club n’a que trois ans d’existence pourtant.

La deuxième place revient à l’association les dragons de Dafra/Bobo Dioulasso qui s’en sort  avec 52 médailles (23 en or, 22 argent et 7 bronze) alors que l’association dragons blancs repart avec 29 médailles (12 or, 9 argent, 4 bronze). 19 clubs ont pris part à cette troisième édition de la Coupe de l’Ambassade de la république populaire de Chine au Burkina Faso.

Renforcement des liens sino-burkinabè

L’ambassadeur de Chine au Burkina Faso Lu Shan a assisté à cette finale. « Les compétitions aujourd’hui ont montré l’esprit que véhicule le kung fu avec des pratiquants de haut niveau. Cela montre bien qu’on a réussi bien dans la vulgarisation de cette discipline et l’esprit du kung fu. 

Le tournoi a considéré les athlètes des deux sexes.

Cela montre que le public et les athlètes se sont appropriés ce sport qui prend de l’importance dans le pays. A travers cette compétition, nous transmettons aussi l’amitié et renforçons les liens entre la chine et le Burkina Faso. J’espère qu’il y aura plus d’athlètes pour les prochaines compétitions », espère l’ambassadeur de Chine au Burkina Faso Lu Shan.

Des perspectives

Quant au président de la Fédération burkinabè de kung fu wushi, Jean Conseibo, le pari est réussi : « Le niveau était vraiment élevé. L’ambassadeur lui-même l’a constaté, nous avons des athlètes de très haut niveau en kung. Cette coopération est partie sur de bonnes bases. Ils m’ont rassuré que cette Coupe sera pérennisée ». D’autres collaborations sont prévues entre les deux parties comme la formation des encadreurs burkinabè, assure Conseibo.

La troisième édition de la Coupe de l’Ambassade de Chine au Burkina Faso est parrainée par Karim Demé, président point focal pour la république populaire de Chine. Lui également estime que l’organisation de cette compétition contribue au renforcement des liens d’amitié entre la Chine et le Burkina Faso.

« Il y a des perspectives. Ces perspectives ne datent pas de maintenant. C’est la maladie à Covid qui a un peu interrompu les choses. Mais je pense que de plus en plus, les frontières seront ouvertes et les échanges vont s’approfondir entre les deux pays en matière de kung fu wushu », souligne Karim Démé. Il rappelle aussi qu’une délégation chinoise avait séjourné au Burkina Faso pour démonstration de cet art martial.

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page