TikTok: Le Congrès des USA bannit l’application des appareils gouvernementaux

La Chambre des représentants des États-Unis a annoncé à son personnel, le 27 décembre 2022 que TikTok sera interdit sur leurs téléphones professionnels. Une mesure cohérente avec le vote d’une vaste loi, la veille du réveillon, interdisant l’application chinoise sur les appareils gouvernementaux. Elle contient également des textes en lien avec l’antitrust, la cybersécurité et autres, aux ambitions variables.  

La suite après cette publicité

L’application du chinois ByteDance est considérée, depuis maintenant plusieurs années, comme une menace pour la sécurité américaine. Le Pentagone, le département d’État, celui à la sécurité intérieure, l’Administration de la sécurité des transports, le Sénat et maintenant la Chambre des représentants, ou encore 19 États ont déjà pris la décision de l’interdire.

Des négociations ont lieu avec l’administration Biden, via le Comité des investissements étrangers aux États-Unis (CFIUS) et sont toujours en cours. TikTok souhaite démontrer que les données américaines sont protégées de Pékin, car gérées par Oracle.

Un porte-parole de TikTok a fait part de la déception de l’entreprise à CNBC, le vote du Congrès étant perçu comme « un geste politique qui ne fera rien pour faire avancer les intérêts de la sécurité nationale – plutôt que d’encourager l’administration à conclure son examen de la sécurité nationale ».

Snap et Meta peuvent être ravis, d’autant que les géants du numérique américain ont réussi à limiter la portée des mesures antitrust ajoutées à la loi. La mesure, en discussion, pour accroître la protection des mineurs en ligne, a été transposée a minima. Un simple rapport doit être remis par l’Institut national de la santé d’ici deux ans.

Dans un autre registre, Google et Apple ont réussi à éviter de devoir proposer plus d’options de paiements aux développeurs, sur leurs boutiques d’applications. Amazon et les autres sociétés d’e-commerce, évitent les mesures les plus dures de l’American Innovation and Choice Online Act.

Source : Le Siècle Digital 

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page