Sous-secteur agro-sylvo-pastoral : La 1re session 2023 du cadre de dialogue politique ministres-PTF accouche de plusieurs recommandations

Ouverte le jeudi 19 janvier 2023 à Ouagadougou, la première session 2023 du cadre de dialogue politique entre les ministres et les Partenaires techniques et financiers (PTF) du secteur de planification agro-sylvo-pastoral (PASP) a été clôturée le même jour dans la soirée, avec à la  clé plusieurs recommandations. 

La suite après cette publicité

Dans le but de renforcer la mobilisation des financements auprès des partenaires pour soutenir la mise en œuvre des projets et programmes agro-sylvo-pastoraux, plusieurs recommandations ont été prises lors de la première session 2023 du cadre de dialogue politique entre les ministres et les Partenaires techniques et financiers (PTF) du secteur de planification agro-sylvo-pastoral (PASP).

Le ministre de l’environnement, de l’eau et de l’assainissement, Dr Augustin Kaboré.

Il s’agit entre autres de « la tenue régulière de la rencontre du dialogue politique, l’adoption du décret portant fonctionnement de la commission nationale d´investissement en vue de son opérationnalisation, l´opérationnalisation du plan stratégique d´investissement agro-sylvo-pastoral, la disponibilisation des engrais avant le démarrage de la campagne agricole», a cité le ministre de l´environnement, de l´eau et de l´assainissement, Dr Augustin Kaboré.

Dr Augustin Kaboré a également fait savoir que ledit cadre a été l’occasion d’échanger avec les partenaires afin de trouver des mécanismes de sorte que les projets en souffrance puissent retrouver leur dynamisme pour le bonheur des populations.

Le chef de fil des partenaires techniques et financiers, Jean Michel Limat.

Le chef de file des partenaires techniques et financiers, Jean Michel Limat, saluant la tenue dudit dialogue, a indiqué que « face à la sécurité, il faut apporter des outils nouveaux, parce qu’on ne peut plus travailler comme avant ».

Poursuivant avec les projets en souffrance, à cause de la situation sécuritaire nationale, Jean Michel Limat a fait comprendre que « c´est  important de rester là où c´est difficile pour apporter des appuis», mais également de «  trouver des perspectives socio-économiques aux différentes populations ».

Tambi Serge Pacôme ZONGO

Djemal Saddam El Abdallah SIBA (Stagiaire)

Burkina 24

publicite


publicite

Serge Pacôme ZONGO

Tambi Serge Pacôme ZONGO, journaliste s'intéressant aux questions politiques et de développement durable.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page