Burkina Faso : 320 740 510 FCFA mobilisés par le Fonds de Soutien Patriotique pour les dépenses des VDP

Dans l’optique d’apporter un soutien à l’effort de guerre au Burkina Faso, le gouvernement burkinabè a initié le Fonds de Soutien Patriotique (FSP). Au jour d’aujourd’hui, le montant collecté par ce fonds est estimé à 320 740 510 FCFA. Pour porter lumière sur la nature de ce fonds, le chef du département de l’économie et des finances a animé un point de presse ce vendredi 20 janvier 2023.

La suite après cette publicité

Le Burkina Faso vit depuis quelques années une crise sécuritaire et humanitaire qui a entrainé une pression accrue sur les finances publiques. Devant les besoins de plus en plus croissants, et les ressources limitées, il a donc été opportun d’instaurer le Fonds de Soutien Patriotique (FSP).

Dr Aboubacar Nakanabo, ministre de l’économie des finances et de la prospection

En ce jour, la somme collectée par ce fonds est évaluée à 320 740 510 FCFA. Selon Dr Aboubacar Nakanabo, ministre de l’économie des finances et de la prospection, « ce fonds a pour objectif de doter le gouvernement d’un instrument unique pour la collecte et la gestion transparente et efficace des contributions financières, en vue de soutenir les efforts de défense et de sécurisation du territoire national ».

Pour ce qui est de son utilisation, le patron du département de l’économie et des finances a renseigné que les ressources du fonds patriotique sont destinées à financer les dépenses des Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP), notamment leur rémunération, les dépenses d’équipement et de carburant.

Lire aussi 👉👉Contribution volontaire pour le fonds de soutien patriotique : Le Formulaire de cession volontaire sur votre salaire (FSP)

Par ricochet, le ministre de l’économie et des finances indique que « la gestion financière du fonds est soumise au contrôle de l’inspection des différents corps compétents de l’Etat, en l’occurrence l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de Lutte contre la Corruption (ASCE-LC), la cour des comptes, l’inspection générale des finances, l’inspection technique du trésor. Elle est également soumise au contrôle et à l’inspection de tout organisme ou association de lutte anti-corruption légalement reconnue ».

Par ailleurs, le Dr Aboubacar Nakanabo déclare que le fonds peut faire l’objet d’audit indépendant sur initiative de l’Etat ou de ses partenaires. Pour plus de transparence donc, il fait savoir que des rapports sur le fonds seront publiés mensuellement et seront également traités en conseil des ministres.

La durée  de la collecte du fonds est d’un an renouvelable, et peut être dissout une fois les objectifs atteints. Pour tous ceux qui désirent contribuer, il est demandé de se connecter sur le site www.mobilisation.gov.bf

Sié Frédéric KAMBOU

Burkina 24 

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page